Le Fonds démographie du secteur de la chimie investit dans le travail soutenable

12.02.2016
Le secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie a créé un Fonds démographie qui permettra de financer des projets concrets afin de pouvoir faire face aux défis démographiques et aux conséquences de l'allongement de la carrière. Ce fonds investira dans des projets de formation au sein des entreprises, pour promouvoir le travail soutenable.

Approche progressiste

La chimie fait partie des secteurs dans lesquels la pénibilité du travail est la plus forte: le travail en équipes y est très fréquent et les journées sont souvent longues. En outre, un travailleur sur quatre est âgé de plus de 50 ans. Pour maintenir les travailleurs à leur poste plus longtemps, il faut leur rendre la tâche plus supportable. Le secteur a donc opté pour une approche progressiste, en investissant une partie de la marge salariale disponible dans des projets à long terme relatifs au travail soutenable et non en la convertissant en une augmentation directe du pouvoir d'achat.

C'est dans cet objectif que les trois syndicats (FGTB, CGSLB et CSC) ainsi que la fédération du secteur de la chimie (Essenscia) ont conclu un accord le 9 février 2016 sur la création d'un Fonds démographie.

Financement des projets

Le fonds sera financé par les entreprises grâce à une cotisation spéciale de 0,15 %, calculée sur la masse salariale brute du secteur. De plus, le fonds de formation sectoriel Co-Valent doublera ce montant chaque année au cours des quatre prochaines années.

En contrepartie, les entreprises pourront introduire des dossiers concernant des projets liés au travail soutenable, dans quatre domaines d'action:

  • travail
  • santé
  • compétence
  • gestion de carrière

Exemples de projets possibles:

  • accompagnement de carrière lors du passage au travail allégé
  • formations destinées aux groupes cibles avec un critère d'âge
  • mesures pour davantage de diversité sur le lieu de travail
  • actions préventives liées à la santé
  • adaptations de la durée et de l'organisation du travail
  • l’insourcing de fonctions de jour.

À qui ce fonds est-il destiné?

Le fonds concerne presque 1 000 entreprises, parmi lesquelles de nombreuses PME, et 90 000 travailleurs de la chimie, des matières plastiques, de la pharmacie et des biotechnologies. Une attention particulière est accordée aux membres du personnel plus âgés, aux collaborateurs qui travaillent en équipes ou qui effectuent un travail pénible.

Le fonds ne fait aucune distinction entre les ouvriers, les employés et les cadres. Le Fonds démographie incarne ainsi la force d'un dialogue social constructif, dans lequel un bon équilibre entre les niveaux du secteur et de l'entreprise permet de développer des solutions sur mesure.