50 ans du Fonds des Maladies professionnelles

Le Fonds des Maladies professionnelles (FMP) a fêté ses 50 ans le 24 décembre 2013. Le FMP a reconnu, au cours de ces 50 ans, plus de 42.000 personnes décédées d’une maladie professionnelle. L’institution est toujours d'une importance cruciale en Belgique à l'heure actuelle.

Encore plus de maladies professionnelles en Belgique

Aujourd'hui, en Belgique, 55 000 personnes environ reçoivent une indemnité pour une incapacité permanente à cause d'une maladie professionnelle. Au cours des 50 dernières années, on constate que, au total, près de 160.000 victimes d'une maladie professionnelle ont reçu une indemnité pour incapacité permanente de travail. Depuis 1963, plus de 42 000 personnes sont décédées d'une maladie professionnelle.

Ces chiffres démontrent que les maladies professionnelles sont toujours très actuelles en Belgique. Il est donc indispensable de continuer à investir dans la prévention pour éviter que le nombre de personnes atteintes d’une malade professionnelle augmente. La prévention des maladies en relation avec le travail, dont les causes sont multiples, est le grand défi de l'avenir.

L'aspect positif est que l'on constate que le nombre des malades indemnisés pour une incapacité permanente diminue lentement. Cependant, le FMP paie toujours mensuellement plus de 23 millions d'euros en indemnisations.

Uniquement pour cette année 2013, le FMP a pris 9432 décisions, ce qui représente 15% de plus qu'en 2012. Cette augmentation est principalement due au fait que, fin 2012, la tendinopathie a été ajoutée sur la liste officielle des maladies professionnelles. Cette année, 3014 décisions concernaient la tendinopathie, ce qui représente une augmentation de 111 % pour cette maladie.

Il est un fait certain que la prévention sur le milieu de travail s'est considérablement améliorée au cours des 50 dernières années et que, par conséquent, un certain nombre d'anciennes maladies disparaissent au fil du temps, mais, dans le même temps, de nouvelles maladies surgissent également.

Évolution du FMP en 50 ans

Le FMP a été créé le 24 décembre 1963 pour répondre à la demande croissante d'indemniser les ouvriers mineurs atteints de pneumoconiose (silicose). Au début de son histoire, le FMP était juste une institution qui indemnisait les victimes. Ce rôle d'indemnisation a mué au fil des années et la prévention a pris de plus en plus d'importance.

Au 21ème siècle, les entreprises peuvent s'adresser au FMP pour la réalisation de mesures en entreprise et la formulation d'avis, certains groupes professionnels peuvent obtenir le remboursement de vaccins. Depuis le 1er septembre 2006, le FMP a un programme de prévention des lombalgies.

En novembre 2013, un nouveau projet a vu le jour: la surveillance prolongée de santé. Il s'agit d'une idée particulièrement novatrice, puisque c'est la première fois que l'on s'attache à la prévention de la santé des travailleurs retraités ou ayant quitté le risque professionnel. Le premier projet dans ce cadre est destiné aux anciens travailleurs du secteur du bois qui risquent de contracter un cancer du nez et des sinus.

Apprenez-en plus dans ce bulletin d’information: Dépistage précoce du cancer du nez chez les anciens travailleurs du bois

Séance académique

Le 13 décembre 2013, une séance académique a eu lieu à l’occasion des 50 ans du FMP.

L’accueil a été prononcé par Philippe Courard, le secrétaire d’état chargé des risques professionnels. Les orateurs Jan Uytterhoeven, Dirk Lahaye, Paul De Vuyst, Philippe Mairiaux et Anne Van Regenmortel ont donné un aperçu passionnant des activités du FMP. Bart Cambré a présenté l’impact du contexte de travail changeant. Frieda Van Wijck était la modératrice du panel de discussion avec les partenaires sociaux. La note légère était assurée par Bert Kruismans. Georges Dallemagne, président du comité de gestion a clôturé la séance. Quelques présentations peuvent être téléchargé du site Internet du FMP.

Le poème de Don Merrell, I chose to look the other way (PDF), sur la sécurité était captivant. En tant que responsable de formation, il a écrit ce poème dans une tentative de sensibiliser les collaborateurs à assumer la responsabilité de leur propre sécurité et de celle des autres. Autres poèmes sur la sécurité et limericks de Don Merrell: Safety Poems by Don Merrell

Plus d’information

Communiqué de presse: Plus de 42 000 décès de maladies professionnelles en 50 ans (PDF)

Bulletin d’information sur le site Internet de centre de connaissance belge sur le bien-être au travail BeSWIC sur le FMP ou sur les maladies professionnelles: