Dépistage précoce du cancer du nez chez les anciens travailleurs du bois

Les anciens travailleurs du secteur du bois qui ont été exposés à la poussière de bois pendant au moins 20 ans pourront désormais bénéficier d’un examen de dépistage gratuit du cancer du nez et des sinus. Le Fonds des maladies professionnelles (FMP) a mis en place un projet dans ce sens.

Examen médical en vue de détecter le cancer

Les cancers du nez et des sinus concernent environ 100 personnes par an en Belgique. Plus la maladie est détectée rapidement, plus grande est la chance de guérison et plus petit est le risque de séquelles graves permanentes. Un examen de dépistage est donc capital.

Conditions

Afin de faire partie de ce programme, un ancien travailleur du bois doit répondre à quelques conditions:

  • Avoir au moins 55 ans.
  • Avoir travaillé pendant au moins 20 ans dans le secteur du bois, (dans une firme privée ou dans une institution communale ou provinciale), sachant que c’est à la suite d’une longue exposition à la poussière de bois que les risques de cancers augmentent.
  • Ne plus exercer une activité professionnelle qui expose aux poussières de bois.
  • Constater des signaux d’alerte qui peuvent indiquer la présence de ce cancer (saignements de nez inopinés, nez qui demeure bouché d’un côté, perte de sang en se mouchant ou perte d’odorat).

Procédure

Dans la pratique, les médecins du travail informeront le FMP des travailleurs qui ont été exposés pendant au moins 20 ans à la poussière de bois. Ils procèdent en envoyant par voie électronique une « déclaration d’exposition à la poussière de bois ». A la prise de la retraite d’un travailleur, le FMP lui enverra un courrier lui conseillant de consulter un spécialiste ORL s’il présente un des symptômes repris plus haut.

De plus, Chaque ex-travailleur du bois âgé de 55 ans ou plus et ayant 20 ans de carrière dans ce secteur peut aussi introduire lui-même une demande de participation à ce programme.

À l’issue de l’examen, l’ORL enverra son rapport au FMP qui le remboursera par la suite. Si, après une première consultation où rien de suspect n’a été relevé, le patient voit apparaître un ou plusieurs symptômes, il peut à nouveau se faire examiner gratuitement par un ORL. Le Fonds prend en charge un maximum de 2 examens de dépistage par personne et par an.

Si un cancer du nez ou des sinus est détecté lors de l’examen de dépistage, la réception du rapport médical avec les résultats de la biopsie, équivaut à une ouverture automatique d’un dossier d’indemnisation pour une maladie professionnelle au FMP.

(Source: FMP News – 8 novembre 2013)

Plus d’information