Duty of care: bien-être des collaborateurs à l’étranger

Les entreprises ont la responsabilité morale et légale d’assurer le bien-être de leurs travailleurs, quel que soit leur lieu de travail. On appelle cela le “Duty of Care”. Les risques en cas de voyage ou de séjour temporaire dans un autre pays sont très divers: maladie, autres problèmes de santé et accident de travail ou accident de voiture à l’étranger. Des catastrophes naturelles et des opérations militaires ou terroristes peuvent aussi tout gâcher. L’élaboration d’un programme de gestion du risque ‘voyage’ n’est donc pas un luxe superflu.

Le 27 octobre 2016, la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a organisé une matinée d’étude sur ce thème. Deux témoignages d’entreprise ont été présentés: Solvay et CMI et International SOS est venu expliquer comment ils aidaient leurs clients ayant des missions à l’étranger. Vous trouverez de plus amples informations sur cette journée d’étude sur le site web de la FEB: Prendre soin des collaborateurs qui passent la frontière.

Après la journée d’étude une brochure en 3 langues a été mis à disposition. On peut télécharger les brochures et les présentations sur le site internet FEB.

Voici quelques publications sur ce “Duty of Care” d’organisations internationales, des normes et des guides sur les services de télésanté et la médecine des voyages.

Guides relatifs au “Duty of Care”

La page web spécifique “Duty of Care” du site de International SOS présente de nombreuses publications sur le sujet. C’est assez logique. International SOS, une des plus grandes organisations comptant plus de 10.000 collaborateurs, parmi lesquels 1400 médecins et 200 spécialistes de la sécurité, a une certification ISO9001, ISO/IEC 27001 (sécurité de l’information) et ISO/TS 13131 (Guidelines for the delivery of TeleHealth services).

Vous pouvez consulter les guides suivants sur ce site:

En 2014, cette organisation a sorti une publication en collaboration avec Prevent. L’article suivant a été publié à ce sujet sur le blog du site BeSWIC: Cadre global pour la sécurité et la santé des missions et voyages internationaux liés au travail.

Le guide de gestion des risques de voyage de 2015 a également été publié sur les sites des organisations belges et européennes de gestion des risques:

La ‘British Standards Institution’ (BSI) a publié récemment le code de bonnes pratiques PAS 3001: 2016 “Travelling for work – Responsibilities of an organization for health, safety and security – Code of practice”. Un petit communiqué a été publié à ce sujet par lnternational SOS.

En Pays-Bas le AWVN et International SOS Foundation ont émis la publication “Zorg voor uw medewerkers die de grens overgaan: handleiding voor Nederlandse organisaties”.

Médecine de voyage: IMT

L’Institut de médecine tropicale (IMT) est réputé, que ce soit en Belgique ou à l’étranger, pour tout ce qui concerne la médecine de voyage. Vous trouvez sur son site web des informations, des brochures, les vaccinations, etc. sous la rubrique: Conseils de voyages / Pathologie tropicale.

Sur leur site internet on peut trouver le Medasso Healines.

En faisant une recherche sur les termes “travel medicine” ou “médecine de voyage”, on peut trouver encore bien plus d’informations et d’organisations sur internet.

Services de télésanté

Les services de télésanté ne jouent pas seulement un grand rôle dans le cadre des missions à l’étranger, mais aussi dans des régions fort peu densément peuplées en Australie ou au Canada, par exemple.

Nous avons déjà fait référence ci-dessus à la norme ISO/TS 13131 (Guidelines for the delivery of TeleHealth services) et au code de bonnes pratiques PAS 3001: 2016 “Travelling for work – Responsibilities of an organization for health, safety and security – Code of practice”.

Voici encore quelques autres codes et articles sur le sujet:

Plus d’informations