Générateurs portables: attention aux risques d’intoxication au monoxyde de carbone

Les générateurs portables sont utilisés sur les chantiers de construction, lors de certaines interventions des pompiers et là où un approvisionnement en énergie est nécessaire mais que l’on ne dispose pas d’un raccordement au réseau électrique.

Les gaz de combustion de ces générateurs portables contiennent du monoxyde de carbone (CO). Quand ces générateurs sont installés à l’intérieur ou que les gaz d’échappement sont dirigés vers l’habitation, cela peut rapidement conduire à des concentrations mortelles.

Sur le site de BeSWIC, vous trouverez des articles reprenant d’autres exemples issus d’un contexte professionnel où ces risques d’intoxication au CO peuvent survenir:

Les organisations suivantes ont fourni des informations brèves et concises sur ces risques:

Vous trouverez ci-dessous des informations sur d'autres circonstances pouvant donner lieu à des intoxications au CO, les risques électriques des générateurs, les dangers du CO et les intoxications au CO signalées et suivies par le Centre Antipoisons.

Autres circonstances présentant un risque d’intoxication au CO

En dehors du contexte professionnel également, comme dans la vie privée et pendant les loisirs, ces risques liés aux gaz d’échappement de moteurs à combustion ou d’autres sources peuvent se manifester, comme dans les conditions suivantes:

Les sites américains suivants mettent en garde concernant les risques de la navigation de plaisance:

En outre, on utilise des générateurs après des grandes tempêtes et des ouragans dans des régions où l’approvisionnement en électricité a été perturbé. Cette situation s’est présentée après le passage de l’ouragan Laura aux États-Unis à la fin du mois d’août 2020. Il y a eu davantage de décès liés à une intoxication au CO qu’à l’ouragan lui-même.

Aux États-Unis, on trouve beaucoup d’informations sur les intoxications au CO dans le cadre de l’utilisation de générateurs après des tempêtes:

Risques électriques et autres risques

Outre les intoxications, ces générateurs peuvent présenter des risques électriques. Il existe même une circulaire ministérielle relative au matériel électrique d’intervention à l’usage des pompiers. Cette circulaire peut être téléchargée sur le site de la Sécurité civile: Circulaire ministérielle du 6 décembre 2000 relative au matériel électrique d'intervention - circulaire ministérielle du 14 juin 1982.

Les risques électriques sont expliqués dans le document suivant disponible sur le site de l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP): Installation des groupes électrogènes - Protection contre les risques électriques.

Les articles suivants donnent un aperçu de l’intoxication et des risques électriques et autres:

Enfin, la réglementation environnementale régionale apporte aussi des informations sur les conditions environnementales et d’exploitation auxquelles sont soumis ces générateurs.

Dangers du CO

Le CO est un gaz inodore et incolore qui se forme lors de la combustion incomplète d’hydrocarbures, de gaz, de charbon ou de bois.

Les principales sources de CO sont non seulement les appareils domestiques de chauffage ou de production d’eau chaude, mais également la circulation et l’industrie. En cas d’incendie, de grandes quantités de CO peuvent se dégager, surtout en cas de feu couvant.

Le monoxyde de carbone pénètre dans le sang par les poumons. Dans le sang, il perturbe le transport de l’oxygène par les globules rouges. En cas d’intoxication, on mesure dans le sang la concentration de CO lié à l’hémoglobine (carboxyhémoglobine ou HbCO).

La valeur limite a été abaissée à 20 ppm en 2018. À partir de 200 ppm, on ressent des vertiges et des maux de tête. Après 45 minutes à 800 ppm, il y a perte de connaissance et après 2 à 3 heures, on décède.

Centre Antipoisons

Une des missions du Centre Antipoisons est le suivi des intoxications au CO en Belgique. Le Centre dispose par conséquent d’une page web reprenant de nombreuses informations à ce sujet: Monoxyde de carbone.

En 2019, l’autorité flamande a également mené une campagne pour souligner les risques liés à une mauvaise combustion dans les habitations: Geef CO geen kans!

Sur le site internet info santé il y a une page web sur l’intoxication au monoxyde de carbone.

À l’étranger aussi, diverses organisations informent et sensibilisent par rapport aux risques du CO:

Pour plus d'informations

Prebes: Koolmonoxidevergiftigingen na grote stormen

Les valeurs limites d’autres agents chimiques sont reprises dans l’annexe VI.1-1 du titre 1er du Livre VI du Code du bien-être au travail (PDF, 1,15 MB)