Les bouteilles de gaz ne sont pas de la ferraille

Pour des raisons de sécurité, les parcs à containers et les ferrailleurs ne peuvent pas accepter les bouteilles de gaz. C’est pourquoi Essenscia, la fédération belge de l’industrie chimique et des sciences de la vie, a développé une application web pour faire reprendre les bouteilles de gaz industrielles en toute sécurité par le propriétaire légitime ou le fournisseur de gaz. Grâce à cette application, vous pouvez facilement retrouver le propriétaire d’une bouteille de gaz industrielle, de façon à ce qu’il puisse venir collecter la bouteille de gaz chez vous.

Cette application web est le résultat d’un engagement volontaire du secteur, où les membres d’Essenscia se sont engagés à reprendre leurs bouteilles de gaz en Belgique.

Le lien direct vers l’application est: http://cylinders.essenscia.be

Risques du gaz

Les propriétés des gaz peuvent être dangereuses à différents niveaux: inflammables, explosifs, comburants, toxiques, corrosifs, etc… De plus, les gaz ont besoin de moins de quantité que les substances liquides ou solides pour avoir des effets nocifs.

En outre, d’autres dangers sont également possibles, tels que brûlure, dans le cas de gaz liquéfiés sous pression, et étouffement.

Les dangers de l’émanation de gaz liquéfiés sont encore une fois démontrés par l’accident mortel le 14 Juin 2013. Pendant le déchargement de dioxyde de carbone liquide, ce produit a été libéré. Vous trouverez plus d'informations sur cet accident dans ces nouvelles (en néerlandais):

Même des gaz inertes peuvent occasionner des problèmes de santé.

Bouteilles de gaz: risques et informations de sécurité

Outre les dangers inhérents des gaz mêmes, les récipients peuvent aussi être dangereux en raison de l'instabilité, de la masse, de l'inertie et de la pression dans le cylindre. Les bouteilles de gaz peuvent exploser sous l’influence de circonstances externes comme le feu. Les fragments sont alors de vrais projectiles.

L’ogive, qui est le bout arrondi des bouteilles de gaz, est pourvue d’un code couleur selon la norme EN 1089-3 et pour le transport e.a. de codes Kemmler et de pictogrammes qui donnent des informations codées sur les risques. Les couleurs des ogives ne correspondent pas toujours avec les couleurs des pictogrammes. De plus, les fiches de données de sécurité ou les « Safety Data Sheets » (SDS) comportent également des informations sur le maniement de ces gaz.

Abus de gaz

L’inhalation de gaz inertes, comme l’hélium et l’argon, peut entraîner des effets néfastes pour la santé. Regardez le film qui illustre quelques-uns des abus de gaz inertes (nouvelle sur VTM, en néerlandais): Helium inademen is levensgevaarlijk

De plus, les jeunes osent parfois utiliser du gaz de briquet pour s’enivrer. Cela comporte tant des risques d’explosion que des risques pour la santé.

Certains gaz, obtenus ou non par vol, sont également utilisés comme substances de base pour la production de drogues synthétiques.

Mesures de prévention

L’« European Industrial Gases Association » (EIGA), la fédération européenne des gaz industriels, a mis à disposition, sur son site Internet (www.eiga.org), différents codes de bonne pratique. Le site reprend aussi des leçons instructives et du matériel de sensibilisation.

Plus d’information