Manipuler l’asphalte en toute sécurité: mesures de prévention de la production jusqu’aux utilisateurs finaux

De par la nature de son travail, l’asphalteur court un risque de dommage pour la santé et un risque d’accidents, notamment par collision.

De par la nature de son travail, l’asphalteur court un risque de dommage pour la santé et un risque d’accidents, notamment par collision. Il est exposé aux vibrations, au bruit, aux substances dangereuses, aux fluctuations de température, etc. Afin de limiter autant que possible ou de prévenir le danger de dommage pour la santé, Eurobitume, l’association des producteurs européens de bitume, a rédigé plusieurs directives pour le cycle de vie complet de l’asphalte, de la production à l’utilisation.

Codes de bonne pratique d’Eurobitume

Eurobitume, l’association européenne du bitume, représente les producteurs européens de bitume. Sa mission est de promouvoir l’utilisation efficace, performante et sûre du bitume dans la construction des routes, dans les applications industrielles et dans les activités de la construction.

Le bitume est le composant de base de l’asphalte et est ce qui est le plus utilisé comme revêtement sur les 5,5 millions de km de routes européennes. Le bitume a des qualités parfaites d’étanchéité et connaît également de nombreuses applications domestiques et industrielles, allant des peintures émulsions à l’isolation sonore et au revêtement de toit.

Conformément à sa mission, Eurobitume a rédigé plusieurs codes de bonne pratique pour toutes les personnes impliquées dans la livraison et l’utilisation de produits contenant du bitume. Les bonnes pratiques ont pour objectif de les conscientiser aux risques et d’augmenter leur attention pour les questions de sécurité pour ainsi réduire le nombre d’incidents et d’accidents et de préférence les éviter.

Risques lors de la production et de la livraison de bitume et d’asphalte

Les opérateurs de production peuvent être exposés aux dangers typiques dans l’industrie de transformation et l’industrie chimique. Cela concerne principalement l’exposition aux agents chimiques, tels que les hydrocarbures polyaromatiques, et aux agents physiques. En outre, ils risquent des brûlures s’ils entrent en contact avec du bitume chaud.

Lors du chargement et du déchargement ainsi que lors du transport de bitume et d’asphalte, après ajout d’agrégats minéraux dans les centrales d’asphalte, quelques risques typiques surviennent également. Eurobitume a élaboré des codes de bonne pratique pour le transport sur la route et la livraison de bitume et d’asphalte ainsi que pour les premiers secours en cas de brûlures.

Types d’asphalte

Il existe différents types d’asphaltes. Ces dernières années, on a beaucoup fait usage de l’enrobé drainant, également connu comme « asphalte anti-bruit ». Cette variété comporte plusieurs avantages, tels que la réduction du bruit et moins d’éclaboussures d’eau, mais en cas de verglas, elle présente un danger supplémentaire pour l’usager de la route.

Risques principaux pour les asphalteurs lors de la construction de routes

L’asphalte est beaucoup utilisé dans la construction des routes. Les principaux risques pour les asphalteurs sont:

Les substances dangereuses

L’asphalte chaud pour le revêtement routier contient des éléments nocifs. L’asphalteur peut inhaler la fumée, les vapeurs et les gaz libérés. À proximité des machines qui posent la couche d’asphalte, les travailleurs peuvent être exposés à des gaz d’échappement cancérigènes. Cet effet est encore renforcé dans un milieu couvert, tel qu’un tunnel.

Lorsque l’on fraise ou que l’on casse de l’asphalte, de la poussière de quartz est libérée. Celle-ci peut conduire à des irritations des poumons, des affections pulmonaires et au cancer.

L’asphalte est fourni chaud et souvent sous pression. Cela accroît en outre le risque de brûlures.

Avec la directive 2019/130/UE des valeurs limites sont déterminées pour des émissions d'échappement de moteurs diesel et pour des mélanges d'hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Les vibrations

L’exposition aux vibrations survient souvent lors de l’utilisation de véhicules. Les vibrations du corps ne restent toutefois pas limitées aux travailleurs qui effectuent leur travail en position assise, mais apparaissent également pendant des activités en position debout, comme lorsqu’on travaille avec des machines, telles que la machine d’épandage et les compacteurs vibrants. L’exposition aux vibrations peut, à long terme, déboucher sur toutes sortes de maladies professionnelles, telles que les lombalgies.

Le bruit

Des nuisances sonores peuvent intervenir à partir de 80 dB(A). Lors de certains travaux, tels que fraiser, casser et scier, des niveaux sonores de 100 dB(A) ou plus sont possibles. Il est donc indiqué que l’asphalteur porte une protection auditive. Le trafic routier peut également être source de bruit.

Le climat extérieur

Un environnement trop chaud ou trop froid peut nuire à la santé de l’asphalteur. Des fluctuations dans la température peuvent aussi avoir un effet sur la santé et donc conduire à des problèmes de santé. Lorsqu’il fait trop chaud, l’employeur est tenu de prendre certaines mesures, telles que prévoir des boissons fraîches gratuitement et des équipements de protection comme de la crème solaire, des chapeaux, etc.

Les collisions

Il existe un risque de collisions lors de travaux de voirie. Le risque peut être diminué via une signalisation routière bien visible. Les travailleurs peuvent aussi porter des vêtements fluorescents de la plus haute catégorie. Dans ce cadre, le Comité national d’action pour la sécurité et l’hygiène dans la construction (CNAC) a édité un livre blanc pour les travaux de voirie.

Être happé par les machines

Lors de travaux sur asphalte, de nombreuses machines sont utilisées. Les travailleurs doivent veiller à ce qu’ils ne soient pas happés par ces machines. Certaines sont équipées d’un signal sonore lors de la marche arrière.

Plus d’informations