Risques des chambres froides dans le secteur des fruits

Update 07/10/2022

Récemment, un commerçant en fruits a eu un malaise dans une chambre froide peu oxygénée de son entreprise en contrôlant les fruits. L’homme a dû être réanimé et transporté à l’hôpital dans un état critique. Le passé compte encore des incidents et des cas mortels.

Ci-dessous, vous en apprendrez plus sur:

  • Les risques dans le secteur des fruits
  • Les pratiques pauvres en oxygène dans différents secteurs et les effets sur la santé. Dans la littérature scientifique, le terme anglais pour une basse concentration en oxygène est « hypoxic air » en pour des concentrations très faibles en oxygène « ultra low oxygen ».

Cellules Ultra Low Oxygen dans le secteur des fruits

Pour pouvoir fournir des fruits tout au long de l’année, ils sont entreposés dans des chambres froides. C’est pourquoi les fruits sont conservés en conditionnement sous des valeurs fixes de température et de composition de l’air.

Les conditions pour une longue durée de conservation et une bonne qualité sont une basse température, une valeur d’oxygène très faible et une concentration élevée en CO2. Le processus de maturation du fruit est alors en effet fortement ralenti.

Pour pouvoir répondre aux conditions citées, les chambres froides doivent être fermées hermétiquement de l'air extérieur. Les fruits entreposés vont consommer en « respirant » l’oxygène dans l’espace clos. La quantité d’oxygène diminuera alors et finalement reviendra à environ 1%.

Ces chambres froides fermées hermétiquement de l’air extérieur avec une très faible concentration en oxygène sont appelées cellules Ultra Low Oxygen ou, en bref, cellules ULO.

Risques par la très faible concentration en oxygène dans les cellules ULO

L’Homme ne peut pas survivre dans de faibles concentrations en oxygène. C’est pourquoi on doit être attentif à de strictes procédures si on veut pénétrer dans ces espaces pour, par exemple, pendre un échantillonnage des fruits.

Quelques outils pour les prises d’échantillons sont:

  • Des autocollants avertisseurs
  • Un système à clef
  • Un indicateur d’oxygène
  • Système buddy
  • Appliquer la procédure pour pénétrer dans des espaces confinés.

La disposition de l’entrepôt est aussi importante.

L'Organisation des fruitiers Hollandais (Nederlandse fruittelers organisatie (NFO)) a élaboré un protocole en 2009. Le protocole est disponible sur ce lien. La raison en était quelques accidents mortels avec des cellules ULO. Depuis 2020, la NFO et Stigas sont en train d’adapter le protocole mais actuellement aucune version adaptée n'est disponible. La NFO continue de sensibiliser aux accidents mortels dans le secteur ou aux accidents impliquant des cellules ULO dans ses messages, ce qui est illustré par ce message (en néerlandais): Acht dodelijke ongevallen in de agrarische en groene sector in 2019

En 2017, la DG Contrôle du bien-être au travail a mené une campagne concernant cette problématique dans la région fruitière du Limbourg. Suite à cela, le Boerenbond a créé une page web (en néerlandais) sur veiligheid in en rondom ULO-koelcellen et Preventagri Flandre a créé (en néerlandais) le protocol ULO-cellen voor tuinbouwbedrijven. L'annonce de la campagne est également parue dans une publication de Boerenbond (en néerlandais): ULO-koelcellen zijn niet zonder gevaar (pag 6-7). Les résultats de la campagne menée dans 34 exploitations et 1134 cellules froides ULO ont été expliqués au secteur lors de cette présentation en 2018 (en néerlandais).

Autres risques dans le secteur des fruits

Outre la faible concentration en oxygène dans les chambres froides, le secteur des fruits comporte également d’autres risques tels que les substances dangereuses, la charge physique et les machines. L’Inspection du travail aux Pays-Bas a édité, à ce sujet, cette brochure (en néerlandais): Arbeidsrisico’s fruitteelt.

Le froid peut également jouer un rôle, comme l'illustre le catalogue Arbo de Stigas. En outre, le service CLB Prévention externe a élaboré le dépliant (en néerlandais) Welzijn binnen de fruitsector dans le secteur des fruits et, entre-temps, ce message BeSWIC est parue: Risques dans l’agriculture, l’horticulture et dans le secteur du jardinage.

Applications peu oxygénée comme concept de prévention incendie

En plus de l’application mentionnée plus haut pour contrôler le processus de maturation, la faible concentration en oxygène est principalement utilisée comme concept de prévention incendie. Dans le cas de faibles concentrations en oxygène allant de 17% à 15%, l’incendie ne peut pas survenir ou s’étend moins vite, de sorte que les dommages restent limités.

Ainsi, la faible concentration en oxygène est utilisée comme concept de prévention incendie dans:

  • Les centres de données
  • Les espaces de stockage pour des objets de valeur
  • Les archives
  • Les espaces congélateurs et refroidis.

Plusieurs organisations et assureurs ont rédigé diverses directives pour l’utilisation sûre de l’oxygène en faible concentration comme concept de prévention incendie. Quelques codes de bonne pratique connus sont:

La norme britannique BSI PAS95 “Hypoxic fire prevention systems for occupiable spaces – specification” n'est plus valable car des normes internationales sur ce sujet ont depuis été faites après 2014. Ils comprennent :

Plus d’information

Articles sur des accidents dans une cellule ULO

Sécurité dans des cellules ULO

Les publications "Niet van dat benauwde - projectverslag fruitteelt", l'article "ULO : denk aan uw veiligheid !" dans Veilingklokje de septembre 2011 et d'autres publications (UNIDO, assurances aux Pays-Bas, station fruitière) ne sont plus disponibles.

Des informations sont également disponibles sur les sites web des constructeurs de cellules ULO.

Systèmes de sécurité incendie basés sur l’inertisation et la réduction de l’oxygène et dans différentes applications et divers secteurs

Les articles suivants traitent de ce sujet en général :

Les articles suivants s'appliquent spécifiquement aux centres de données, aux bibliothèques/patrimoine et aux entrepôts :

Effets sur la santé de la faible concentration en oxygène