Risques du compostage et des installations de biogaz

Les ouvriers sous-estiment régulièrement les risques chimiques et biologiques sur le lieu de travail. C’est ce qui ressort du doctorat de Ramona Hambach. Elle a examiné, entre autres choses, les risques lors de l’exposition au cadmium, au plomb et aux déchets verts. Lisez-en plus ci-dessous sur les risques du compostage et des installations de biogaz.

Risques du compostage industriel

L’augmentation potentielle des troubles médicaux dans le compostage industriel a reçu un large écho dans la presse.

Le compostage industriel de déchets de légumes, de fruits et de jardin est une activité de recyclage relativement neuve et en expansion. Le traitement a pour résultat du compost, qui est utilisé à des fins agricoles ou horticoles. Pendant le traitement des déchets verts, des micro-organismes et leurs composants cellulaires se libèrent, qui peuvent avoir un effet négatif sur la santé des travailleurs.

« Il ressort de notre étude que les personnes qui pratiquent le compostage ressentent clairement plus de troubles des voies respiratoires, du système intestinal et de la peau que les travailleurs non exposés », déclare Hambach. « Ces troubles sont probablement liées à l’exposition professionnelle à des substances organiques et montrent la nécessité de mesures de prévention dans l’industrie du compostage. »

Pour traiter les déchets verts, des machines sont utilisées, telles que des bulldozers. Lors de ces activités, une des mesures de prévention est de pourvoir ces machines de cabines pressurisées. Cette même mesure est également applicable pour les travaux avec des machines de pulvérisation.

Concernant de meilleures conditions de travail dans l’agriculture, l’Institut syndical européen, « European Trade Union Institute » (ETUI), a tenu un symposium les 4 et 5 mars 2013. Vous trouverez les présentations sur le site de l’ETUI (en anglais): ETUI Seminar « Machinery safety in agriculture: better ergonomics for better working conditions ».

Si vous complétez le mot « bioaérols » dans un moteur de recherche, vous obtenez un tas d’information sur les micro-organismes impliqués dans le compostage.

Un exemple est l’étude britannique de 2010 "Bioaerosols emissions from waste composting and the potential for workers’ exposure” 

Risques des installations de biogaz

Alors que ce sont surtout les risques biologiques qui sont à l’origine de troubles dans le compostage industriel, les risques principaux dans les installations de biogaz sont les risques d’incendie et d’explosion.

Ensuite, les concentrations plus élevées et le dégagement de CO2 et de H2S peuvent entraîner la suffocation et l’intoxication. Enfin, les agents biologiques mentionnés plus haut peuvent aussi être libérés.

Diverses études sont déjà consacrées aux installations de biogaz.

Plus d’information

Sur le doctorat de R. Hambach et articles dans la presse (en néerlandais):

Sur les risques des agents biologiques lors du compostage:

Informations générales sur le compostage sur le portail des services publics en Belgique: Compostage des déchets

Sur l’intoxication de sulfure d'hydrogène au compostage:

Sur les installations de biogaz:

Sur les agents biologiques dans la pollution des eaux:

Sur les agents biologiques:

  • Rubrique Internet de la BSOH: Agents biologiques
  • Explication concernant la législation belge sur le site Internet du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale: Agents biologiques

Sur les aspects de la sécurité et de la santé dans le secteur du traitement des déchets:

Sur le reseau européen du compostage (European Compost Network: country report of Belgium)

Sur le site web du RIVM “Gezondheidsaspecten van het wonen nabij composteerbedrijven” 

Des rapports techniques sur le site Internet de l‘Association des Cités et Régions pour le Recyclage et la gestion durable des Ressources (en anglais): Reports & Papers

Projet Syneco (en néerlandais)