Travailler à la sécurité routière dans les entreprises: présentation du rapport du projet test

Le 2 décembre 2014, une conférence a été tenue sur « Werknemers veilig in het verkeer » au Parlement flamand.

Environ un accident du travail sur dix et pratiquement la moitié de tous les accidents du travail mortels ont lieu sur la route. Les déplacements domicile-lieu de travail sont responsables pour la plupart des accidents.

Ces accidents de la route coûtent énormément d’argent aux entreprises et représentent pour un nombre croissant d’entrepreneurs une raison pour mettre en œuvre une politique de prévention adaptée. Les réalisations concrètes et les résultats ont été abordés le 2 décembre 2014 lors de la conférence « Werknemers veilig in het verkeer », une initiative de la Vlaamse Stichting Verkeerskunde (VSV) en collaboration avec l’Administration flamande, Ethias et Prebes.

Parallèlement, le rapport du projet test « Hoe veilig zijn uw werknemers op de weg » a été lancé. Téléchargez le rapport du projet test ! (en néerlandais)

Conférence « Werknemers veilig in het verkeer »

Plus de 100 participants pouvaient avoir un large aperçu des accidents du travail sur la route et des éventuelles mesures techniques et organisationnelles via divers témoignages belges et internationaux et des forums de discussion des entreprises participants et des parties prenantes, parmi lesquels les partenaires sociaux et les assureurs. Trois thèmes ont été abordés après une introduction:

  • Travailler à la sécurité routière, ça paie
  • Mesures de prévention de la pratique
  • Vers une culture de la sécurité routière dans les entreprises.

Les directeurs et les responsables de sécurité entre autres de BASF, Boortmalt, bpost, Carglass, DuPont, H.Essers, IBM, Monsanto, Volvo Cars et du Port d’Anvers ont expliqué durant ces trois thèmes de quelle manière ils approchent cette problématique dans la pratique.

Exemples d’éléments concrets d’une telle politique sont:

  • La collecte systématique de données sur les incidents, les accidents et les facteurs à risque
  • L’établissement formel d’engagements dans une charte
  • La formation et la sensibilisation des travailleurs à divers risques de la circulation
  • Les contrôles et l’utilisation d’équipement de sécurité
  • La sollicitation de contrevenants quant à leur comportement
  • L’attention pour la technologie de sécurité lors de l’achat de véhicules d’entreprise
  • L’identification des lieux à risque et des difficultés aux alentours de l’entreprise
  • Les adaptations à l’infrastructure routière sur et autour du terrain d’entreprise.

Vous pouvez consulter les présentations sur le site Internet de la:

Les expériences des 6 entreprises participantes, dont également 3 témoignages, sont également décrit dans le document « Hoe veilig zijn uw werknemers op de weg ».

Plus d’information