Une matinée d’étude multidisciplinaire réussie sur la sécurité dans le monde de travaux ferroviaires

Une matinée consacrée à la sécurité dans le monde de travaux ferroviaires a été organisée, avec un grand succès, le 19 mars 2019 à la Confédération de la construction à Bruxelles. Elle a rassemblé des intervenants de l’Organisme d'Enquête sur les Accidents et Incidents Ferroviaires (OEAIF), du gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge Infrabel et du bureau d'ingénierie et de gestion de projets TUC RAIL, qui travaille avec Infrabel et qui se spécialise dans la technologie ferroviaire, de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), mais aussi des coordinateurs de sécurité et des représentants de l’Union des Entreprises de Travaux Ferroviaires (UETF).

Le fil conducteur de cette matinée était la culture de la sécurité et les principes de base qui consistent à «entendre, voir et être vu» lors de travaux réalisés sur et à proximité de voies ferrées.

Vous trouverez de plus amples informations sur cet événement ainsi que les présentations et les photos sur le site de la Fédération des Entrepreneurs Généraux de la Construction (FEGC):

Entendre, voir et être vu

En 2017, l’UETF a lancé le personnage de Max dans sa campagne "Pour votre sécurité, faites comme Max, suivez la bonne voie", qui mettait l’accent sur plusieurs sens essentiels pour maîtriser les risques ferroviaires, à savoir le fait d’entendre, de voir et d’être vu.

Depuis, l’UEFT a déjà développé 9 affiches, qui sont téléchargeables sur le site de la FEGC: Affiches.

Les articles suivants ont été publiés sur ce site BeSWIC au sujet de cette campagne:

Lors de la matinée d’étude, des jeux de cartes à l’effigie de Max ont également été distribués en français et en néerlandais.

Risques

L’un des principaux risques, qui peut entraîner des blessures graves voire une issue fatale, est de se faire happer par un train. Ce type d’incidents bénéficie toutefois d’une certaine attention médiatique et fait dans certains cas l’objet d’une enquête par l’OEAIF. Les heurts de personnes constituent l’un des six types d’enquêtes, outre les collisions, les déraillements, les accidents aux passages à niveau, les incendies dans le matériel roulant et autres.

Lors de la matinée d’étude, il a également été fait référence à des brochures, des instruments et des guides internationaux qui abordent quelques-uns de ces risques ou mesures, comme:

Mentionnons également la présentation de Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, sur la culture de la sécurité lors de l’audition du 28 février 2018 à la commission de l’infrastructure, des communications et des entreprises publiques de la Chambre belge des représentants: La culture de la sécurité (PDF, 3,21 MB).

Sur le blog de ce site BeSWIC, les articles suivants ont été publiés au sujet de la sécurité et des risques ferroviaires: