Protections auditives

Les protections auditives font partie des équipements de protection individuelle (EPI). Si nécessaire, le recours à ces EPI doit se faire après l’évaluation des risques et la mise en place de mesures de prévention. La législation est très claire sur ce point : les valeurs limites d’action considèrent le niveau sonore existant dans le local et ne tiennent donc pas compte de l’atténuation de la protection auditive.

L’objectif de la protection auditive est de protéger contre des bruits d’impacts éventuels et de ramener le niveau d’exposition sonore en dessous de la valeur limite d’action supérieure (85 dB(A)) et si possible en dessous de la valeur limite d’action inférieure (80 dB(A)).

Pour choisir la protection auditive la plus adaptée à la situation de travail, deux éléments importants sont à prendre en considération :

  • l’atténuation théorique du fabricant, mesurée dans des conditions normalisées, peut être fort différente de celle mesurée sur le lieu de travail qui en général est bien plus faible : EPI mal placé, EPI qui bouge durant le travail, EPI abimé… ;
  • la durée du port de l’EPI est l’élément le plus important dans le choix de la protection individuelle. Ainsi, si un EPI est porté correctement la moitié du temps, l’atténuation du niveau moyen ne sera que de 3 dB, et cela quelle que soit l’atténuation de l’EPI utilisé.

Exemple : le bruit dans un atelier est de 90 dB(A) en continu. Le niveau d’exposition sonore des travailleurs sur 8h est donc bien de 90 dB(A). Le travailleur porte durant 4 h des bouchons dont l’atténuation théorique est de 25 dB. Il sera donc exposé à 90 dB(A) durant 4h (sans porter les bouchons) et à 65 dB(A) durant les 4 autres heures (port des bouchons). La moyenne sur 8h et donc son niveau d’exposition sonore sera ramené à 87 dB(A). Pour le ramener en dessous de 85 dB(A), les bouchons doivent être portés au moins pendant 6h.

Choix de protections auditives

Si le niveau sonore sur le lieu de travail dépasse 100 dB(A), il est probable que le bruit soit intermittent et/ou que des bruits d’impacts surviennent. Il faut alors choisir des coquilles auditives (casques) car une atténuation importante est nécessaire et il est aussi plus difficile de mal placer sur les oreilles des coquilles que des bouchons.

Si le niveau sonore est en dessous de 100 dB(A), n’importe quelle protection auditive bien placée dans l’oreille apportera les 10-15 dB d’atténuation nécessaire pour ramener le niveau sonore en dessous de 85 dB(A), à condition que cette protection soit portée durant les 8 heures.

Le confort du port de la protection auditive, garantissant qu’elle soit bien portée par les travailleurs, est un critère bien plus important que l’atténuation théorique du fabricant.

La sensibilisation des travailleurs aux problèmes de bruit et de surdité et leur participation dans le choix de la protection auditive sont essentielles.

Les critères de choix d’une protection auditive, par ordre de priorité, sont :

  • pas dangereux en eux-mêmes et conformes à la directive européenne 89/686/CEE ;
  • adaptés aux caractéristiques du travailleur ;
  • compatible avec les autres EPI imposés par le travail (casque, masque...) ;
  • faciles d’emploi ;
  • esthétiques ;
  • adaptés aux caractéristiques du bruit ;
  • adaptés à l'environnement ;
  • adaptés aux niveaux sonores.

Les avantages et inconvénients des types d’équipements de protection auditive les plus utilisés sont expliqués dans la rubrique Équipements de protection > Équipements de protection individuelle (EPI).

Les fiches 6 et 15 de la brochure SOBANE Bruit contiennent également des informations complémentaires sur les protections auditives.

 

Bruit - Documentation externe

Dossier Bruit (INRS - France) 

Ce dossier contient des définitions, des explications sur les risques, l'exposition des travailleurs, la réglementation, les démarches de prévention, les travaux de l'INRS consacrés au bruit, ainsi que de nombreuses références bibliographiques.

Sur le site internet de l’INRS, en français : le dossier Bruit

Centre d'information et de documentation sur le bruit (CIDB - France)

Différentes ressources (outils, publications, documentation) concernant le bruit ambiant sont disponibles sur le site du Centre d'information et de documentation sur le bruit.

Site internet Lawaai.nl (Pays-Bas)

Ce site internet est une initiative de plusieurs spécialistes qui ont pour but de supprimer les nombreux malentendus au sujet du bruit en proposant des informations utiles concernant les risques du bruit.

Le site internet en néerlandais : www.lawaai.nl

Rubrique Noise at work (HSE - Royaume-Uni)

Différentes ressources (contrôles simples afin de vérifier la présence de risques, instruments pour évaluer l’exposition, bonnes pratiques…) sont disponibles en anglais sur le site du 'Health and Safety Executive' (HSE), dans une rubrique consacrée au bruit au travail.

Sur le site du HSE, en anglais : la rubrique Noise at work

Bruit - Matériel de sensibilisation

Napo dans "Le bruit ça suffit!"

Dans la série "Le bruit ça suffit", les films d’animation Napo illustrent les principales causes de perte auditive et ils insistent sur la nécessité de réduire le bruit à la source, de prendre des mesures préventives et de porter les équipements de protection auditive appropriés. Ces films concernent l’ensemble des secteurs d’activité et des catégories professionnelles, et plus particulièrement les jeunes en formation ou avec peu d’expérience professionnelle.

Sur le site internet de Napo : les films Napo dans... Le bruit ça suffit!

Bruit - Outils

Stratégie SOBANE appliquée au bruit (SPF Emploi - Belgique)

La stratégie SOBANE de gestion des risques professionnels a été développée pour aider à mettre en place une gestion dynamique et efficace des risques. Elle comporte quatre niveaux d'intervention: Screening (dépistage), OBservation, ANalyse et Expertise.

La stratégie Sobane appliquée au bruit est disponible sur le site du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, dans le module Publications > Bruit - Série Stratégie SOBANE.

Noise calculator (HSE - Royaume-Uni)

Le 'Health and Safety Executive' (HSE) propose différents outils de mesure de l’exposition au bruit, de la performance des protections auditives… Ces outils de mesure sont disponibles sur le site en anglais du HSE consacré au bruit au travail : Exposure calculators and ready-reckoners.

Calculettes (INRS - France)

L'INRS propose sur son site deux calculettes au format Excel :

  • Calculette pour l’estimation de l'exposition quotidienne : cette calculette permet d'estimer le niveau global d'exposition sur une journée de travail à partir de chaque phase d'exposition.
  • Calculette ISO 9612 : cette calculette permet d'effectuer les calculs requis par la norme NF EN ISO 9612:2009 "Détermination de l'exposition au bruit en milieu de travail - Méthode d'expertise" pour trois stratégies de mesure.

Noise meter (NIOSH - USA)

Le site du 'National Institute for Occupational Safety and Health' (NIOSH) propose un sonomètre qui permet d'expérimenter les différents sons et intensités sonores liés à des objets du quotidien.

Cet outil est disponible en anglais sur le site du NIOSH : Noise meter.

Bruit - Publications

Bruit - Série Stratégie SOBANE (SPF Emploi - Belgique - 2005)

La stratégie SOBANE met à disposition des entreprises des méthodes participatives pour les aider à analyser les risques et à déterminer des mesures de prévention. La brochure SOBANE spécifique au bruit contient des méthodes d’observation et d’analyse et des fiches d’information destinées aux entreprises.

Cette publication est accessible et téléchargeable librement sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans le module Publications > Bruit - Série Stratégie SOBANE.

Halte au bruit ! (EU-OSHA - 2005)

Dans le cadre de la Semaine européenne pour la sécurité et la santé au travail en 2005 ayant pour thème "Halte au bruit !", l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a publié différents documents :

Factsheets :

Publications en français :

Publications en anglais :

Recherches

  • Cloueuses portatives − Développement de méthodes de diagnostic vibratoire et acoustique (IRSST – Canada – 2018)

    L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) de Canada a publié les résultats d’une recherche qui propose des pistes pour simplifier les méthodes d’évaluation du bruit et des vibrations émis par les cloueuses fréquemment utilisées par les charpentiers et les couvreurs, dans le but de réduire leur exposition dans le cadre de leur travail. Ces outils émettent du bruit et des vibrations à des niveaux qui mettent les usagers à risque de surdité professionnelle ou du syndrome vibratoire main-bras.

Bruit - Réglementation

La base de la réglementation belge en matière de bruit est le titre 2 du livre V du code du bien-être au travail.

Cette réglementation demande tout d’abord à l’employeur de prendre toutes les mesures pour assurer la protection des travailleurs contre les dommages liés au bruit (santé, audition, sécurité).

Pour atteindre cet objectif, l’employeur doit évaluer les risques afin de prendre des mesures de prévention.

Les valeurs limites d’exposition sont au nombre de 3 et permettent de déterminer l’ampleur du risque et les actions obligatoires à entreprendre. Elles reprennent à chaque fois la valeur limite du niveau d'exposition quotidienne au bruit (dB(A)) et la valeur limite pour un bruit d’impact du niveau de crête (dB(C)).

  • Valeurs d'exposition inférieures déclenchant l'action : 80 dB(A) et 135 dB(C) 80 dB(A) et 135 dB(C) : en dessous de ces valeurs, les problèmes de bruit sont des problèmes d’inconfort. Au-dessus de ces valeurs, un risque pour la santé peut apparaître.
  • Valeurs d'exposition supérieures déclenchant l'action : 85 dB(A) et 137 dB(C) : un risque pour la santé (surdité) est possible et un plan d’action est obligatoire.
  • Valeurs limites d'exposition : 87 dB(A) et 140 dB(C) : ces valeurs ne peuvent jamais être dépassées.

Les valeurs d’action ne tiennent pas compte du port éventuel d’une protection auditive (EPI).

Plus d’informations à ce sujet et les textes réglementaires sont disponibles sur le site internet du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans la rubrique Thèmes > Bien-être au travail > Facteurs d'environnement et agents physiques > Bruit.

En pratique

  • Guide
    Guide
    Agents biologiques

    Guide générique pour lutter contre la propagation du COVID-19 au travail

    Afin d'aider les entreprises dans la reprise progressive des activités économiques, les partenaires sociaux du Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail, en concertation avec la Cellule stratégique de la ministre de l’Emploi et des experts du Service public fédéral...
  • coronavirus
    coronavirus
    Agents biologiques / Analyse des risques

    Coronavirus : checklist prévention sur le lieu de travail

    La possibilité d’infection par le coronavirus sur le lieu de travail constitue un risque professionnel contre lequel l’employeur doit protéger ses travailleurs. Pour évaluer ce risque, le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi) a élaboré une liste d’autocontrôle.
  • vvibamti
    vvibamti
    Conseiller en prévention

    Instruction de travail de l’AMTI pour le suivi des contacts

    L’AMTI, l’Association des Médecins du Travail Internes, a rédigé une instruction de travail pour l’évaluation du risque et le suivi des contacts des travailleurs positifs au COVID-19, afin d’aider les entreprises à gérer efficacement les cas positifs de COVID-19 pour prévenir la propagation du...
  • napo
    napo
    Troubles musculosquelettiques (TMS)

    TMS: ressources pour les discussions de groupe sur le lieu de travail

    Deux dossiers de support pour appréhender la problématique des troubles musculosquelettiques (TMS) sur le lieu de travail sont maintenant disponibles dans de nombreuses langues, ils peuvent être utilisés ensemble.
  • contact tracing
    contact tracing

    Feuille de route de Co-Prev pour le contact tracing

    Co-Prev, l’association de Services Externes pour la Prévention et la Protection au travail (SEPPT) a élaboré une feuille de route pour le contact tracing dans les entreprises et les collectivités.

Actualités et évènements

nagelen
nagelen
04.01.2019

Mesurer avec plus de précision l’exposition au bruit et aux vibrations des cloueuses

L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) de Canada a publié les résultats d’une recherche qui propose des...

Séminaire concernant le bruit sur les lieux de travail

17.01.2019 07:01 to 01.02.2019 00:02
Aussi bien pour le bruit industriel que pour la pollution sonore dans les bureaux paysagers, il y a de nouvelles perspectives qui devraient conduire...
campagne
campagne
09.11.2018

Campagne d’inspection auprès des entreprises et administrations publiques qui réalisent des marquages routiers

En 2017, l'inspection du travail (Contrôle du bien-être au travail) a mené une campagne d'inspection dans 39 entreprises et administrations...