Surveillance de la santé

La surveillance de la santé par le conseiller en prévention-médecin du travail est obligatoire s’il existe un risque pour la santé et certainement si la valeur déclenchant l’action est dépassée.

La surveillance de la santé vise la prévention et le diagnostic précoce de toute affection qui est la conséquence de l’exposition aux vibrations mécaniques. Lorsque le médecin du travail constate une maladie professionnelle ou en est informé par un autre médecin, il doit en faire une déclaration auprès du Fonds des maladies professionnelles.

La surveillance de la santé fait partie de la politique de prévention et doit être intégrée à l’évaluation des risques. Si le médecin du travail constate une nuisance pour la santé, les actions suivantes doivent être menées :

  • Le médecin du travail informe le travailleur.
  • Le médecin du travail informe l’employeur qu’une personne a subi une nuisance pour la santé en raison de l’exposition aux vibrations. Il doit ici tenir compte du secret professionnel.
  • L’employeur revoit l’évaluation des risques et les mesures de prévention et tient compte de l’avis du médecin du travail.
  • Le travailleur reçoit éventuellement un travail sans exposition aux vibrations.
  • Le médecin du travail examine les travailleurs subissant une exposition similaire.

Pour optimaliser la surveillance de la santé pour les vibrations, différents projets européens sont développés. Les projets de recherche suivants ont abouti à des procédures et des codes de bonne pratique afin d’examiner les travailleurs exposés et de suivre les travailleurs présentant des symptômes dus aux vibrations mécaniques :

Surveillance de la santé pour les vibrations mains-bras

Il est préférable d’effectuer la surveillance de la santé pour les vibrations mains-bras par étapes :

  1. questionnaire de dépistage (complété par un travailleur informé ou un infirmier ou un médecin du travail) ;
  2. questionnaire clinique (par le médecin du travail) ;

  3. examen clinique (par le médecin du travail) ;

  4. éventuellement des tests supplémentaires (par un spécialiste) ;

  5. diagnostic selon l’échelle de Stockholm (par le médecin du travail).

Le questionnaire de dépistage comprend 8 questions. Ce questionnaire est validé. L’utilisation de celui-ci nous permet de découvrir tous les problèmes liés au syndrome de vibration mains-bras (SVMB), mais aussi de profiter d’un groupe de personnes sans SVMB pour poursuivre l’examen.

Les personnes qui, à l’une des huit questions, ont indiqué ressentir des douleurs, sont orientées vers un examen plus approfondi par le médecin du travail. Cet examen est mené via l’utilisation d’un questionnaire clinique et d’une directive pour l’examen clinique.

Le travailleur est interrogé plus en profondeur sur ses douleurs et les informations constituant son anamnèse professionnelle, sociale, médicale et relative aux temps libres sont enregistrées. On y cherche les causes des douleurs.

Une anamnèse est ce qu’un patient peut expliquer au médecin concernant ses antécédents et les circonstances pertinentes de ses douleurs. L’anamnèse est l’histoire des maladies telle qu’elle ressort des souvenirs du patient. Il s’agit d’un rapport chronologique du patient sur ses symptômes, dirigé par des questions.

Lors de l’examen clinique, le médecin du travail examine l’allure des mains, il contrôle la circulation sanguine, le système nerveux et le système locomoteur grâce à des tests ciblés.

Si le médecin du travail le juge nécessaire, il peut orienter le travailleur présentant des symptômes vers un spécialiste pour des tests supplémentaires, tels que le test de la provocation au froid, la détermination de la pression systolique de l’artère digitale, le test de la perception vibrotactile, la détermination de la température du niveau de perception et l’examen de la conduction nerveuse.

Sur la base du questionnaire clinique, de l’examen clinique et des éventuels tests spécialisés, le médecin du travail peut poser un diagnostic conformément à l’échelle de Stockholm.

Si le SVMB est constaté chez un travailleur, des mesures doivent être prises. Ces mesures dépendent de la gravité de l’affection. Le travailleur doit, bien entendu, être informé des causes, de la gravité et du pronostic de l’affection.

Dans le cas du SVMB vasculaire, chez les personnes de moins de 45 ans, les symptômes s’améliorent après l’arrêt de l’exposition. La plupart du temps, le rétablissement est lent et variable. Fumer ralentit ce rétablissement.

Le SVMB neurologique, lui, ne s’améliore pas après l’arrêt de l’exposition. Seul un diagnostic précoce peut aider le patient.

Surveillance de la santé pour les vibrations du corps

Les vibrations du corps causent principalement des problèmes dans le bas du dos. Dans les projets de recherche européens VINET et VIBRISKS, des procédures et des codes de bonne pratique ont été rédigés pour examiner les travailleurs exposés et pour suivre correctement les travailleurs présentant des symptômes à la suite de vibrations mécaniques. Il existe également des guides pratiques pour l’examen des douleurs dans le bas du dos :

Vibrations - Documentation externe

Dossier Vibrations (HSE - Royaume-Uni)

Le site du ‘Health and Safety Executive’ (HSE) propose différentes ressources, en anglais : rubrique Vibration at Work.

Site Human vibrations (Université de Southampton - Royaume-Uni)

Différentes ressources sont disponibles en anglais : le site Human Vibration.

Dossier Vibrations (INRS - France)

L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) propose, sur son site internet, un dossier consacré aux vibrations : Dossier Vibrations.

Projets de recherche VIBRISKS et VINET (Union européenne)

Dans le cadre des projets de recherche européens VIBRISKS et “Vibration Injury Network” (VINET), des procédures et des codes de bonnes pratiques ont été rédigés pour examiner les travailleurs exposés et pour suivre correctement les travailleurs présentant des symptômes suite à des vibrations mécaniques.

Ces différentes ressources sont disponibles en anglais sur les sites :

Rubrique “Rugklachten” (NVAB - Pays-bas)

La ‘Nederlandse Vereniging voor Arbeids- en Bedrijfsgeneeskunde’ (NVAB) propose différentes ressources, comme des lignes directrices et de la documentation, sur son site en néerlandais ou en anglais : rubrique Rugklachten.

Vibrations - Matériel de sensibilisation

Napo dans... Allégez la charge ! - Vibrations : danger ! (EU-OSHA)

Le film d’animation ‘Napo dans... Allégez la charge !’ met en avant une démarche de gestion intégrée des troubles musculo-squelettiques. Il insiste sur la nécessité de traiter la question de la charge globale pesant sur le corps, qui englobe non seulement la charge portée et déplacée par un travailleur, mais aussi toutes les tensions et tous les stress subis, les facteurs environnementaux, les risques sur le lieu de travail et le rythme imposé.

Le film a été réalisé lors de la campagne européenne de 2007. Il est divisé en 11 courtes séquences. Le 8ième séquence concerne les vibrations.

Sur le site de Napo : Épisode 08 : Vibrations : danger !

Vibrations - Outils

Stratégie SOBANE appliquée aux vibrations (SPF Emploi – Belgique)

La stratégie SOBANE de gestion des risques professionnels a été développée pour aider à mettre en place une gestion dynamique et efficace des risques. Elle comporte quatre niveaux d'intervention (Screening (dépistage), OBservation, ANalyse et Expertise) et permet, par le biais d’une démarche structurée, d’utiliser les moyens et les compétences nécessaires en fonction de la complexité des problèmes rencontrés.

La stratégie Sobane appliquée aux vibrations de l’ensemble du corps est disponible sur le site Sobane, dans la rubrique Outils > Observation - Analyse - Expertise par domaine de risque > Les méthodes Sobane par domaine de risque > Stratégie SOBANE appliquée aux VIBRATIONS DE L'ENSEMBLE DU CORPS.

La stratégie Sobane appliquée aux vibrations mains-bras est disponible sur le site Sobane, dans la rubrique Outils > Observation - Analyse - Expertise par domaine de risque > Les méthodes Sobane par domaine de risque > Stratégie SOBANE appliquée aux VIBRATIONS MAINS-BRAS.

Principales bases de données des fabricants

Certaines bases de données sont disponibles sur internet :

Calculateurs de l’exposition quotidienne aux vibrations

On peut le faire via la formule :
Exposition quotidienne A(8)=a * √(t/8)

Où :

a = intensité des vibrations de la machine en m/s²

t = durée d’exposition en heures

Il existe, sur internet, des calculateurs spécifiques de l’exposition. Ces calculateurs sont particulièrement utiles lorsqu’on travaille avec différentes machines sur une journée et qu’on doit réunir l’exposition des différentes machines.

Des exemples de calculateurs sont disponibles sur les sites suivants :

Vibrations - Publications

Vibrations mains-bras - Série Stratégie SOBANE (SPF Emploi – Belgique - 2005)

La stratégie SOBANE (www.sobane.be) met à disposition des entreprises des méthodes participatives pour les aider à analyser les risques et à déterminer des mesures de prévention. La brochure SOBANE spécifique aux vibrations mains–bras contient des méthodes d’Observation et d’Analyse et des fiches d’information destinées aux entreprises.

Cette publication est accessible et téléchargeable librement sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans le module Publications > Vibrations mains-bras - Série Stratégie SOBANE.

Vibrations de l’ensemble du corps - Série Stratégie SOBANE (SPF Emploi – Belgique - 2005)

La stratégie SOBANE (www.sobane.be) met à disposition des entreprises des méthodes participatives pour les aider à analyser les risques et à déterminer des mesures de prévention. La brochure SOBANE spécifique aux vibrations de l’ensemble du corps contient des méthodes d’Observation et d’Analyse et des fiches d’information destinées aux entreprises.

Cette publication est accessible et téléchargeable librement sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans le module Publications > Vibrations de l’ensemble du corps - Série Stratégie SOBANE.

Vibrations et mal de dos (INRS – France - 2012)

Ce guide des bonnes pratiques est disponible sur le site de l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) : Vibrations et mal de dos. Guide des bonnes pratiques en application du décret 'Vibrations'.

Guide de bonnes pratiques non contraignant en vue de l’application de la directive 2002/44/CE (Commission Européenne - 2008)

Ce guide reprend des exemples des niveaux de vibration pour les machines ou engins très utilisés. On peut les reprendre si on ne peut pas obtenir autrement des informations sur les machines de l’entreprise.

Le guide est disponible sur le site internet de la Commission européenne : Guide de bonnes pratiques non contraignant en vue de l’application de la directive 2002/44/CE relative aux prescriptions minimales de santé et sécurité pour l’exposition des travailleurs aux risques résultant d’agents physiques (vibrations).

Recherches

  • Cloueuses portatives − Développement de méthodes de diagnostic vibratoire et acoustique (IRSST – Canada – 2018)

    L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) de Canada a publié les résultats d’une recherche qui propose des pistes pour simplifier les méthodes d’évaluation du bruit et des vibrations émis par les cloueuses fréquemment utilisées par les charpentiers et les couvreurs, dans le but de réduire leur exposition dans le cadre de leur travail. Ces outils émettent du bruit et des vibrations à des niveaux qui mettent les usagers à risque de surdité professionnelle ou du syndrome vibratoire main-bras.

Vibrations - Réglementation

Le titre 3 du livre V du code du bien-être au travail  détermine ce qui doit être fait dans une entreprise si des travailleurs sont exposés aux vibrations mécaniques. Cette réglementation donne les valeurs déclenchant l’action et les valeurs limites et contraint à la réalisation d’une évaluation des risques. S’il existe des risques, l’employeur doit prendre des mesures de prévention.

Plus d’informations à ce sujet et les textes réglementaires sont disponibles sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans la rubrique Thèmes > Bien-être au travail > Facteurs d'environnement et agents physiques > Vibrations.

Valeur déclenchant l’action

La valeur déclenchant l’action et la valeur limite sont exprimées en m/s² (l’accélération pondérée en fréquence et en temps de la vibration dans les trois axes) et sont toujours déterminées comme une moyenne sur une journée de travail de 8 heures. Si la durée d’exposition est inférieure à 8 heures, une moyenne sur 8 heures doit être recalculée.

Pour les vibrations mains-bras, la valeur déclenchant l’action est de 2,5 m/s² et la valeur limite de 5 m/s². Pour les vibrations du corps, la valeur déclenchant l’action est de 0,5 m/s² et la valeur limite de 1,15 m/s².

Grâce à la recherche, nous savons qu’en cas d’exposition supérieure à la valeur déclenchant l’action, des gênes, un confort diminué et une nuisance pour la santé peuvent déjà apparaître. Par conséquent, l’objectif est de veiller à ce que l’exposition soit inférieure à la valeur déclenchant l’action pour chaque journée de travail.

En pratique

  • risktrainer
    risktrainer

    Risktrainer pour les esthéticiens

    Deux organisations professionnelles pour esthéticiens, à savoir la "Beroepsvereniging voor Bio-esthetiek en Kosmetologie" (BESKO) et l’Union nationale des esthéticien(ne)s de Belgique (UNEB) ont publié le risktrainer...
  • Seveso ongevallen
    Seveso ongevallen
    Accidents du travail

    Leçons tirées de deux accidents qui se sont produits dans des entreprises Seveso

    La Division du contrôle des risques chimiques de l’Inspection du travail "Direction générale Contrôle du bien-être au travail" a publié deux nouvelles notes dans la série "Leçons tirées d'accidents" décrivant des incidents survenus dans des entreprises Seveso belges...
  • osh_001547_1.jpg
    OIRA coiffeur
    OIRA / Analyse des risques
    Coiffure

    Nouvel outil OIRA pour les coiffeurs

    Dans le but de soutenir les coiffeurs et les coiffeuses dans l’analyse et la prévention des risques liés à leur métier, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a développé un outil gratuit et à disposition de tous pour une analyse des risques interactive en ligne (OIRA...
  • 2019-06-03_16_58_38-toworksafe.jpg_1000x553.png
    toworksafe
    Lieux de travail

    L’outil d’instruction “ToWorkSafe” pour la sécurité des travailleurs allophones

    IDEWE a développé le Safety Instruction Game “ToWorkSafe” pour permettre aux nouveaux collaborateurs à démarrer leurs activités dans leur nouvelle organisation en toute sécurité, malgré l’éventuelle barrière de la langue. Cet outil numérique fait partie intégrante d’un package visuel, élaboré à la...
  • napo golden
    napo golden
    Accidents du travail

    Napo présente les 7 règles d’or pour un travail sain et sans accidents

    Napo et ses collègues apparaissent dans 7 courtes vidéos d’animation qui sensibilisent de façon ludique à chacune de ces règles. Les règles commencent par l’objectif prioritaire qu’est l’engagement des dirigeants, puis abordent les priorités suivantes, pour aboutir enfin à l’amélioration des...

Actualités et évènements

nagelen
nagelen
04.01.2019

Mesurer avec plus de précision l’exposition au bruit et aux vibrations des cloueuses

L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) de Canada a publié les résultats d’une recherche qui propose des...