Vibrations

L’agent physique que constituent les vibrations a déjà été partiellement abordé car en fin de compte, le bruit est aussi une vibration. C’est pourquoi le bruit et les vibrations font l’objet de certaines mesures de protection communes: l’utilisation de matériaux faiblement vibratiles, veiller à ce que les travailleurs ne soient pas exposés en permanence aux vibrations, rechercher d’autres méthodes de travail et aménager l’espace de travail avec bon sens.

En Belgique, la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques liés à des vibrations mécaniques sur le lieu de travail est réglementée par le titre 3 du livre V du code du bien-être au travail. Les explications de cette règlementation sont disponibles sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans la rubrique > thème > bien-être au travail > Facteurs d'environnement et agents physiques > vibrations.

Il existe deux types de vibrations:

  • Les vibrations du complexe main-bras: ces vibrations sont transmises aux articulations du poignet, du coude et de l’épaule. Ces vibrations sont, entre autres, provoquées par des outils manuels.
  • Les vibrations corporelles sont transmises au corps entier (via les pieds et l’assise). Elles sont, entre autres, causées par les machines et les engins.

L’exposition aux vibrations sur le lieu de travail peut entraîner l’apparition de fatigue, de nausées et de vertiges, mais aussi des lésions musculaires, tendineuses et osseuses, …

À partir d’une exposition de 2,5 m/s2 pour les vibrations du complexe main-bras et de 0,5 m/s2 pour les vibrations corporelles, il y a lieu de prendre des actions préventives. Les valeurs-limites (l’exposition journalière maximale admissible aux vibrations) ne peuvent excéder 5 m/s2 pour les vibrations du complexe main-bras et 1,15 m/s2 pour les vibrations corporelles.

Pour lutter contre les vibrations, on peut utiliser les équipements de protection collective (EPC) suivants:

  • l’enfouissement de machines qui génèrent beaucoup de vibrations (il s’agit ici d’une mesure plutôt que d’un équipement);
  • l’utilisation de tapis absorbants posés sur la plate-forme de travail soumise aux vibrations;
  • l’achat d’appareils pourvus d’amortisseurs, d’une suspension, d’un dispositif d’atténuation et de poignées anti-vibrations. À titre d’exemples de matériaux amortisseurs, citons les ressorts et les coussins pneumatiques. Par ailleurs, il existe également des sièges anti-vibrations sur le marché;
  • l’isolation: elle évite la propagation des vibrations.

Plus d’informations sont disponibles dans la rubrique Thèmes > Agents physiques > Vibrations.

Équipements de protection - Documentation externe

Centre Technique et Scientifique de l’Industrie Textile Belge (Centexbel - Belgique)

Centexbel est le Centre Technique et Scientifique de l’Industrie Textile Belge. Centexbel assiste les entreprises de l’industrie textile, donc également des producteurs des équipements de protection individuelle (EPI), pour la mise à l’essai et la certification de leurs produits. L’organisation a également pour missions des activités de recherche et de développement.

Des brochures et des publications traitant des EPI et des propriétés spécifiques aux textiles sont disponibles en français, néerlandais et anglais sur le site de Centexbel.

Constructiv (Belgique)

L’ancien Comité National d’Action pour la sécurité et l’hygiène dans la Construction (CNAC), maintenant appelé "Constructiv", est l’institut de prévention de la construction. Son objectif général est de promouvoir le bien-être dans la construction.

Des rapports et des dossiers, notamment un dossier traitant des équipements de protection individuelle dans la construction, sont disponibles en français et en néerlandais sur le site de Constructiv.

Comité Européen de Normalisation (CEN - UE)

Le CEN est le Comité Européen de Normalisation dont fait également partie le Bureau belge de Normalisation (NBN).

Le CEN publie chaque mois une liste des normes les plus récentes. Un moteur de recherche qui permet de rechercher les normes européennes, est également disponible sur le site du CEN (en anglais).

Commission européenne (UE)

Le site web de la Commission européenne reprend une liste des normes européennes applicables aux EPI. Ce site web permet également d’accéder à d’autres documents utiles, par exemple un guide pratique des travaux en hauteur.

Plus d’informations en anglais sur le site de la Commission européenne, dans la rubrique European Commission > Growth > Single Market and Standards > European Standards.

European Safety Federation (ESF - Europe)

L’"European Safety Federation" (ESF) est la coupole européenne qui chapeaute les associations nationales de fournisseurs d’EPI. Cette fédération remplit le même rôle que l’organisme belge Febelsafe, mais au niveau européen.

Plus d’informations en anglais sur le site de l’ESF.

Fédération belge des fournisseurs d’EPI (Febelsafe – Belgique)

Febelsafe est la Fédération belge des fournisseurs d’EPI. Les membres de Febelsafe peuvent assister les entreprises à choisir, utiliser et entretenir leurs EPI. Febelsafe s’engage également en faveur de la sécurité et du bien-être en général. C’est ainsi que cette fédération professionnelle organise des exposés, des séminaires et des salons sur le thème des équipements de protection et de la sécurité.

Plus d’informations en français ou néerlandais sur le site de Febelsafe.

Agence britannique de sécurité au travail (HSE – Royaume-Uni)

L’agence britannique de sécurité au travail, “Health and Safety Executive” (HSE), propose un large éventail de brochures et de matériel informatif traitant des EPI. Son site web comporte des exemples d’analyses des risques, des études de cas, des brochures, des dépliants …

Plus d’informations en anglais sur le site de HSE.

Bureau belge de Normalisation (NBN – Belgique)

Le NBN est le Bureau Belge de Normalisation. Le site web permet de rechercher et de commander les normes souhaitées. Le NBN dispose également d’une bibliothèque où les normes peuvent être consultées gratuitement.

Plus d’informations en français, néerlandais ou anglais sur le site du NBN.

Suva (Suisse)

Suva est un assureur suisse actif dans la couverture des accidents, qui publie régulièrement des rapports sur les équipements de protection. Suva propose en outre des modules d’e-learning gratuits, par exemple celui traitant du travail sur chantiers.

Plus d’informations en allemand, français, italien ou anglais sur le site de Suva.

Équipements de protection collective (EPC) - Réglementation

Le titre 1er du livre IX du code du bien-être au travail régit l’utilisation des équipements de protection collective (EPC) et concerne les employeurs, la ligne hiérarchique et les travailleurs. L’annexe IX.1-2 est particulièrement importante et précises les activités et circonstances pour lesquelles des EPC doivent être mis à disposition.

Plus d’informations à ce sujet et le texte réglementaire sont disponibles sur le site du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi), dans la rubrique Thèmes > Bien-être au travail > Protection collective et individuelle > Equipements de protection collective.

La législation relative aux équipements de travail comporte elle aussi des dispositions portant sur les EPC (on y parle souvent de mesures de protection plutôt que d’équipements de protection).

Il s’agit des titres suivants du livre IV du code (textes coordonnées disponibles sur le site du SPF Emploi):

De plus, les équipements de protection collective se réfèrent souvent de près aux machines; s’ils n’en font pas partie intégrante, il leur incombe régulièrement de protéger les gens des machines. C’est pourquoi l’arrêté royal du 12 août 2008 concernant la mise sur le marché des machines s’avère également pertinent. Ainsi, il existe par exemple des EPC qui répondent à la définition d’un composant de sécurité telle qu’elle figure à l’annexe V de cet AR.

En pratique

  • napo
    napo
    Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Comprendre les TMS avec Napo

    Une nouvelle boîte à outils en ligne avec des films d’animation ‘Napo’ est destinée à sensibiliser l’opinion aux troubles musculo-squelettiques (TMS) et à prodiguer des conseils connexes. La boîte à outils contient 14 activités différentes qui doivent permettre au personnel d’organisations de tenir...
  • Drag ON Slide
    Drag ON Slide

    Un jeu autour de la prévention des risques au travail

    L’entreprise montoise Drag ON Slide, spécialisée dans le domaine du "serious game", vient de développer Safety Action, une formation efficace en prévention et sécurité au travail...
  • Werkomgeving
    Werkomgeving
    OIRA / Analyse des risques
    Enseignement

    Vers des environnements de travail plus sûrs à l’école grâce à l’OiRA

    Les partenaires sociaux agissant pour l’enseignement au niveau européen, que sont le Comité syndical européen de l’éducation (CSEE) et la Fédération européenne des employeurs de l’éducation (FEEE), ont développé, en coopération avec l'Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (...
  • oira autobus
    oira autobus
    OIRA / Analyse des risques
    Transports et entreposage

    Outil gratuit d’analyse des risques pour le secteur de l’autocar et l’autobus

    Le nouvel outil OiRA pour le secteur de l'autocar et de l'autobus a été présenté le 9 octobre 2019. Avec ce logiciel gratuit OiRA, qui signifie "Online Interactive Risk Assessment", on peut réaliser dans les petites et moyennes entreprises (PME) des analyses de risques de...
  • conversation starters
    conversation starters
    Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Lanceurs de discussion sur les TMS sur le lieu de travail

    Les lanceurs de discussion sur le lieu de travail concernant les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont une nouvelle ressource développée par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA). Cet outil peut servir à animer des discussions en groupes sur le lieu de travail ou...

Actualités et évènements

Journée d’étude sur l’ergonomie et les robots collaboratifs (COBOTS)

24.04.2018 13:04 to 30.05.2018 00:05
Le 22 mars 2018, la "Belgian Ergonomics Society" (BES) a organisé, en collaboration avec le Service public fédéral Emploi, Travail et...