Identifier les risques professionnels

A quels risques professionnels mon patient peut-il être exposé ?

Deux notions sont importantes pour apprécier le risque de dommage pour la santé au travail: l’existence d’un risque et le temps / niveau d’exposition à ce risque.

Un aide-mémoire des principaux risques professionnels

L’aide-mémoire suivant peut vous aider, le cas échéant, à évoquer avec le patient des risques auxquels il serait exposé. Il faut distinguer :

  • Les risques accidentels :
    Ce type de risque est plus présent dans certains métiers : heurts par parties en mouvement des machines, écrasement par des chutes d’objets ou par un véhicule, coupures et perforations par les outils de travail ou par les pièces à manipuler, projections de particules solides (copeaux de métal, de roche) ou de matières incandescentes…
    Par exemple, les ouvriers de la construction, mécaniciens, menuisiers, soudeurs, jardiniers, plombiers…
  • Les risques de maladies d’origine professionnelle classifiés ainsi :​
    • Physiques : vibrations produites par les engins ou les outils, niveau sonore trop élevé, température trop forte ou trop basse, intempéries pour les travaux extérieurs (humidité, vent…), niveau d’éclairement, qualité de l’air sur le lieu de travail (poussières…), contact avec le courant électrique, incendie et explosion…
      Par exemple, les chauffeurs de camions ou de gros engins de chantier, les utilisateurs de marteaux-piqueurs, les ouvriers de maintenance, les ouvriers de voirie…
    • Chimiques : exposition à des substances chimiques par inhalation, ingestion ou contact cutané, produits gazeux, liquides ou solides, produits cancérogènes, mutagènes, toxiques, corrosifs, irritants, allergisants…
      Par exemple, les chimistes dans les laboratoires, les ouvriers de production, les nettoyeurs industriels, les pompiers, les coiffeurs, les peintres en carrosserie…
    • Biologiques : exposition à des agents infectieux (bactériens, parasitaires, viraux, fongiques) et allergisants par piqûre, morsure, inhalation, voie cutanéo-muqueuse…
      Par exemple, les laborantins, le personnel de soin, les personnes en contact avec les animaux et végétaux…
    • Radiologiques : existence de radiations ionisantes et radioéléments, de rayonnements laser, de radiations UV ou infrarouge, rayonnements électromagnétiques divers…
      Par exemple, les techniciens en radiologie, les soudeurs, les techniciens qui entretiennent des émetteurs…
  • Les contraintes de nature ergonomique :
    Elles correspondent aux contraintes posturales et visuelles, aux gestes répétitifs, aux manutentions manuelles de charges…
    Par exemple lors des tâches d’encodage de données sur ordinateur, dans le travail à la chaîne, le réassortiment des rayons dans les supermarchés, le travail dans les entrepôts logistiques…
  • Les contraintes psychosociales objectivables : agression physique ou verbale sur le lieu de travail par un client/élève/patient/citoyen, harcèlement moral ou sexuel par un supérieur hiérarchique ou un collègue, travail dans l’urgence, horaires de travail atypiques, travail à pauses (3 x 8 heures), travail de nuit, distance travail/domicile…
    Par exemple, les policiers en intervention, les pompiers, les urgentistes, les contrôleurs du trafic aérien, les employés de guichet qui manipulent de l’argent, les chauffeurs de bus, les accompagnateurs de train, les enseignants…

Plus d’informations 

En pratique

  • Article OSHwiki sur l'utilisation des médias sociaux pour promouvoir la sécurité et la santé au travail

    Comment les médias sociaux peuvent-ils nous aider à sensibiliser à la sécurité et à la santé au travail (SST)? Quelles sont les principales règles d'utilisation des médias sociaux à des fins SST...
  • Ergonomie / Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Initiatives de "bonnes pratiques" pour la prévention des TMS

    Les prix annuels des bonnes pratiques "Lieux de travail sains", organisés par l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) et ses points focaux nationaux, récompensent les organisations qui adoptent des approches particulières et innovantes en matière de...
  • Agents biologiques / Agents physiques / Troubles musculosquelettiques (TMS) / Risques psychosociaux (RPS)
    Coiffure

    Article OSHwiki sur les facteurs de risque dans le secteur de la coiffure

    La protection de la santé des travailleurs du secteur de la coiffure figure depuis longtemps parmi les priorités du dialogue social sectoriel de l'Union européenne (UE)...
  • Troubles musculosquelettiques (TMS) / Jeunes

    4 pays prodiguent des conseils pratiques pour les écoles afin de prévenir les TMS chez les futurs travailleurs

    Le système scolaire offre l'occasion idéale d'enseigner un comportement actif et sain avant que les générations futures n'entrent sur le marché du travail, ce qui réduira leurs risques de développer des troubles musculosquelettiques (TMS)...
  • COVID-19

    Article OSHwiki sur les défis de "Long COVID" pour la SST

    Les symptômes du COVID-19 qui persistent plus de quatre semaines après la disparition de l'infection sont généralement désignés comme "Long COVID". Cette affection peut toucher presque tous les systèmes organiques avec des effets très différents, notamment des troubles respiratoires...

Actualités et évènements

  • 03.10.2022

    Nouvelles initiatives législatives pour protéger les travailleurs européens contre l'amiante

    Le 28 septembre 2022, la Commission européenne (CE) a adopté une communication et présenté une proposition législative concernant la protection des...
  • 29.09.2022

    Sur le blog: manipulation sûre des outils de ponçage et de meulage

    La Fédération européenne des producteurs d'abrasifs (FEPA) a produit plusieurs affiches de sécurité d'une page en plusieurs langues pour...
  • 27.09.2022

    Podcast d'Eurofound sur le travail de plateforme

    La Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) propose une série de podcasts sur son site sous le...