Identifier les risques professionnels

A quels risques professionnels mon patient peut-il être exposé ?

Deux notions sont importantes pour apprécier le risque de dommage pour la santé au travail: l’existence d’un risque et le temps / niveau d’exposition à ce risque.

Un aide-mémoire des principaux risques professionnels

L’aide-mémoire suivant peut vous aider, le cas échéant, à évoquer avec le patient des risques auxquels il serait exposé. Il faut distinguer :

  • Les risques accidentels :
    Ce type de risque est plus présent dans certains métiers : heurts par parties en mouvement des machines, écrasement par des chutes d’objets ou par un véhicule, coupures et perforations par les outils de travail ou par les pièces à manipuler, projections de particules solides (copeaux de métal, de roche) ou de matières incandescentes…
    Par exemple, les ouvriers de la construction, mécaniciens, menuisiers, soudeurs, jardiniers, plombiers…
  • Les risques de maladies d’origine professionnelle classifiés ainsi :​
    • Physiques : vibrations produites par les engins ou les outils, niveau sonore trop élevé, température trop forte ou trop basse, intempéries pour les travaux extérieurs (humidité, vent…), niveau d’éclairement, qualité de l’air sur le lieu de travail (poussières…), contact avec le courant électrique, incendie et explosion…
      Par exemple, les chauffeurs de camions ou de gros engins de chantier, les utilisateurs de marteaux-piqueurs, les ouvriers de maintenance, les ouvriers de voirie…
    • Chimiques : exposition à des substances chimiques par inhalation, ingestion ou contact cutané, produits gazeux, liquides ou solides, produits cancérogènes, mutagènes, toxiques, corrosifs, irritants, allergisants…
      Par exemple, les chimistes dans les laboratoires, les ouvriers de production, les nettoyeurs industriels, les pompiers, les coiffeurs, les peintres en carrosserie…
    • Biologiques : exposition à des agents infectieux (bactériens, parasitaires, viraux, fongiques) et allergisants par piqûre, morsure, inhalation, voie cutanéo-muqueuse…
      Par exemple, les laborantins, le personnel de soin, les personnes en contact avec les animaux et végétaux…
    • Radiologiques : existence de radiations ionisantes et radioéléments, de rayonnements laser, de radiations UV ou infrarouge, rayonnements électromagnétiques divers…
      Par exemple, les techniciens en radiologie, les soudeurs, les techniciens qui entretiennent des émetteurs…
  • Les contraintes de nature ergonomique :
    Elles correspondent aux contraintes posturales et visuelles, aux gestes répétitifs, aux manutentions manuelles de charges…
    Par exemple lors des tâches d’encodage de données sur ordinateur, dans le travail à la chaîne, le réassortiment des rayons dans les supermarchés, le travail dans les entrepôts logistiques…
  • Les contraintes psychosociales objectivables : agression physique ou verbale sur le lieu de travail par un client/élève/patient/citoyen, harcèlement moral ou sexuel par un supérieur hiérarchique ou un collègue, travail dans l’urgence, horaires de travail atypiques, travail à pauses (3 x 8 heures), travail de nuit, distance travail/domicile…
    Par exemple, les policiers en intervention, les pompiers, les urgentistes, les contrôleurs du trafic aérien, les employés de guichet qui manipulent de l’argent, les chauffeurs de bus, les accompagnateurs de train, les enseignants…

Plus d’informations 

En pratique

  • Guide
    Guide
    COVID-19

    Version adaptée du guide générique pour lutter contre la propagation du COVID 19 au travail

    Le guide générique comprend des principes et des mesures nécessaires pour permettre aux entreprises de travailler en sécurité en limitant au maximum les contaminations au travail.
  • coronavirus
    coronavirus
    Agents biologiques / Analyse des risques

    Coronavirus : checklist prévention sur le lieu de travail

    La possibilité d’infection par le coronavirus sur le lieu de travail constitue un risque professionnel contre lequel l’employeur doit protéger ses travailleurs. Pour évaluer ce risque, le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi) a élaboré une liste d’autocontrôle.
  • Troubles musculosquelettiques (TMS) / PME

    Lancement du tout nouveau module "Prévenir les TMS" sur Preventiondestms.be

    Le site de sensibilisation et de prévention sur les troubles musculosquelettiques (TMS) s'est enrichi d'un tout nouveau module "Prévenir les TMS"...
  • Télétravail / Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Pour un télétravail sûr et sain

    Même si les travailleurs retournent à présent plus fréquemment au bureau, le télétravail semble prendre une place de plus en plus importante dans la vie professionnelle. Il est probable que les travailleurs continueront à travailler à domicile plus souvent à l'avenir, certains même à temps...
  • Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Bouger régulièrement: gérer le travail sédentaire pour prévenir les TMS

    Bien que cela soit mauvais pour la santé, il est très fréquent de passer de longues périodes assis ou debout au travail. De quels leviers d’action disposent les employeurs pour gérer les risques y afférents?

Actualités et évènements

  • 02.12.2021

    Sur le blog: pourquoi les femmes courent davantage de risques de souffrir de TMS

    Les troubles musculosquelettiques (TMS) touchent tous les travailleurs. Les femmes en particulier sont souvent exposées à des facteurs physiques,...
  • 01.12.2021

    Note d’orientation de l’EU-OSHA sur la technologie numérique et SST dans l'agriculture et la sylviculture

    Une nouvelle note d’orientation de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) examine le potentiel que présente la...
  • 29.11.2021

    Lauréat du Prix 2021 du film "Lieux de travail sains"

    "Yoon", le film des cinéastes portugais Pedro Figueiredo Neto et Ricardo Falcão a remporté le Prix du film "Lieux de travail sains...