Démarches en cas d’incapacité définitive de travail

Si, en tant que médecin traitant, je juge que mon patient est inapte définitivement à occuper son poste de travail pour des raisons de santé, quelles sont les démarches à entreprendre ?

Il appartient à votre patient d’initier cette procédure. Cette procédure peut être entamée alors que la personne est en incapacité de travail.

Si, en tant que médecin traitant, vous avez établi sans ambiguïté possible que votre patient souhaite mettre fin à son contrat de travail pour cause de force majeure à caractère médical et quitter son entreprise, les différentes étapes à suivre sont décrites ci-dessous (voir schéma).

Si, par contre, la discussion avec votre patient vous amène à conclure qu’en dépit de son problème de santé ou de ses limitations physiques ou psychiques, votre patient garde l’espoir de conserver un travail chez son employeur actuel, il peut être dangereux d’initier la procédure décrite. Il vaut mieux alors contacter directement le médecin du travail et lui demander d’explorer la possibilité d’un reclassement au sein de l’entreprise ou de l’institution. 

Démarches en cas d'incapacité de travail

Votre patient doit respecter les points suivants :

  1. Envoyer à son employeur une lettre recommandée demandant de donner suite à une procédure de reclassement conformément aux articles 39 et suivants de l’AR du 28 mai 2003 relatif à la surveillance de santé des travailleurs.
    Son employeur prendra alors, pour lui/elle, un rendez-vous auprès de son service de médecine du travail et lui communiquera, en retour, les dates et heure du rendez-vous.
  2. Avoir, du médecin traitant ou du spécialiste, une attestation mentionnant :
    "Mr/Mme X est définitivement et de manière permanente inapte à l’exercice de ses fonctions chez son dernier employeur"
    Cette attestation doit être remise à votre patient à l’attention du médecin du travail et ne doit pas être remise à l’employeur.
  3. Donnez à votre patient tous les documents médicaux utiles pour motiver la décision d’inaptitude définitive. 
  4. Au terme de la consultation chez le médecin du travail, un formulaire d’évaluation de santé est rédigé en double exemplaire : un exemplaire sera donné à votre patient et l’autre sera envoyé à son employeur.
  5. Si le médecin du travail prend, comme vous, une décision d’inaptitude définitive, l’employeur rédigera un "C4 pour force majeure médicale". Le contrat prend fin : il n’y a pas de préavis à prester, il n’y a pas non plus d’indemnités de rupture. Ces modalités financières doivent être bien précisées à votre patient afin de lui éviter des surprises désagréables. Le patient peut s’inscrire à l’ONEM pour bénéficier d’allocations de chômage et/ou au FOREM pour suivre une formation.
  6. Si le médecin du travail ne considère pas qu’il y ait des raisons justifiant une décision d’inaptitude définitive, il peut alors proposer à l’employeur un reclassement à un autre poste de travail.  Mais, l’employeur peut le refuser si cela est techniquement impossible.

Remarques : si l’employeur ne fait pas suite pour donner à votre patient :

  • un rendez-vous auprès de la médecine du travail à la suite du recommandé ;
  • le C4 de force majeure pour s’inscrire à l’ONEM.

Le patient peut contacter soit son syndicat, soit directement la Direction régionale du Contrôle du bien-être au travail (anciennement "inspection du travail") de sa région. Les coordonnées sont disponibles sur le site du SPF Emploi dans la catégorie A propos du SPF > Organigramme > Direction générale Controle du bien-etre au travail > Directions régionales du Contrôle du bien-être au travail.

En pratique

  • affiche
    affiche
    Chantiers temporaires ou mobiles / Rôles et responsabilités
    Construction

    Travailler en toute sécurité et santé dans la construction: affiche présentant les principales parties concernées

    Un employeur dans la construction doit collaborer avec de nombreuses parties. Dans ce contexte, il n’est pas toujours évident de savoir qui doit faire quoi en matière de sécurité et de bien-être au travail. C’est pourquoi Constructiv, l’organisation offrant des services au secteur de la...
  • videocursus
    videocursus
    Ergonomie

    Cours vidéo sur l’ergonomie au bureau

    Dans les bureaux, le travail sur écran est largement répandu. Or, travailler de façon prolongée dans une position contraignante peut conduire à des troubles musculo-squelettiques. Le plus souvent, ce genre de troubles surviennent car les principes d’ergonomie n’ont pas été suivis. Ce cours vidéo...
  • ergoscan
    ergoscan
    Ergonomie / Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Ergoscan® dans votre entreprise

    L’Ergoscan® se base sur une visite d’entreprise au cours de laquelle un ergonome de Prevent effectue des observations et mène des entretiens avec les opérateurs et dirigeants. Vous recevez un feedback qui vous donne un aperçu des problèmes liés à l’ergonomie dans votre entreprise et des solutions...
  • oira horeca
    oira horeca
    OIRA / Analyse des risques
    Hébergement et restauration

    Outil OiRA pour l’horeca

    L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a présenté un nouvel outil OiRA pour le secteur horeca. Cet outil d’analyse de risque en ligne tient compte des risques que l’on rencontre dans les hôtels, les restaurants et les cafés. Le contenu a été élaboré en étroite...
  • napo
    napo
    Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Comprendre les TMS avec Napo

    Une nouvelle boîte à outils en ligne avec des films d’animation ‘Napo’ est destinée à sensibiliser l’opinion aux troubles musculo-squelettiques (TMS) et à prodiguer des conseils connexes. La boîte à outils contient 14 activités différentes qui doivent permettre au personnel d’organisations de tenir...

Actualités et évènements

  • logo_fod_zwart_wit.png
    21.01.2020

    Adaptation de la législation sur les agents chimiques

    Un nouvel arrêté royal du 12 janvier 2020 modifie la liste de valeurs limites d'exposition aux agents chimiques et certaines prescriptions...
  • Osha
    Osha
    17.01.2020

    Initiatives politiques pour lutter contre les TMS d’origine professionnelle

    L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a publié 25 nouvelles études de cas consacrées à diverses initiatives...
  • Nina & Sam
    Nina & Sam
    15.01.2020

    Woodwize lance 4 nouveaux posters dans le cadre de sa campagne de prévention

    Woodwize, le centre de formation de l'industrie du bois et de l'ameublement, a édité 4 nouveaux posters et boîtes à outils au sujet de la...