Diagnostic rapide des dermatoses professionnelles

Pourquoi faciliter le diagnostic rapide des dermatoses de contact ?

Souvent, il n’est pas facile de reconnaître une dermatose de contact ni d’identifier son origine précise. Il y a souvent un doute quant à savoir si l’affection est d’origine professionnelle. Un diagnostic précoce est toutefois nécessaire afin d’éviter une aggravation. C’est pourquoi, une procédure spécifique à ces affections a été mise en place par l'Agence fédérale des risques professionnels (Fedris). Elle vise à obtenir rapidement un diagnostic de qualité, sans frais pour le travailleur.

Qu’offre Fedris ?

Ainsi, Fedris a conclu des conventions de collaboration avec des services dermatologiques spécialisés et offre, pour les patients, un accès rapide à ceux-ci.

CENTRES D’EXPERTISE

C.H.U. de Liège
Service de Dermatologie (Prof. B. DEZFOULIAN)
Sart-Tilman B35
4000 Liège

UCL – Cliniques Universitaires Saint-Luc
Dermatologie (Prof. D. TENNSTEDT)
10, Avenue Hippocrate
1200 Bruxelles

U.Z. Leuven
Dienst Dermatologie – Afdeling Contactallergie (Prof. An Goossens)
33, Kapucijnenvoer
3000 Leuven

Dr L. Constandt
84, Stationsstraat
8790 Waregem

Les dermatologues de ces centres agissent en tant qu’experts pour le compte de Fedris et ne peuvent donc pas se charger du traitement du patient. Le patient sera toujours renvoyé vers son médecin traitant. 

En pratique

Conditions à remplir pour introduire une demande d’expertise dermatologique

  • Le patient est un travailleur du secteur privé ou APL.
  • Il est fort probable que l’affection soit une dermatose de contact résultant de son activité professionnelle chez l’employeur actuel.
  • L’attestation médicale est complétée par le médecin du travail ou par le dermatologue du demandeur.

Que se passe-t-il après l’envoi des formulaires de demande ?

  • Si la demande remplit les conditions, Fedris donnera l’ordre à un centre d’expertise, dans les 10 jours ouvrables, de convoquer le demandeur pour un examen médical.
  • Le centre d’expertise ne peut pas être choisi par le demandeur. En principe, Fedris s’adressera au centre le plus proche du domicile du demandeur.
  • Tous les frais d’expertise sont à charge de Fedris, qui rembourse également les frais de déplacement pour se rendre au centre d’expertise et en revenir, ainsi que la perte de salaire éventuelle subie par le patient le jour de l’expertise.

Après la visite chez l’expert-dermatologue

  • L’expert dermatologue envoie un rapport au médecin qui a complété l’attestation médicale, à Fedris et, si le patient le souhaite, à tout autre médecin que celui-ci aura désigné.
  • Ce rapport mentionne les constatations de l’expert, les résultats des tests effectués, le diagnostic avec si possible, l’agent causal ainsi qu’un avis relatif au traitement et aux mesures préventives éventuellement à prendre.
  • Fedris décide de reconnaître, ou non, l’affection comme étant une maladie professionnelle.

Plus d’informations

Plus d’informations sont disponibles sur le site de Fedris, dans la rubrique Professionnel > Maladies professionnelles - Secteur privé > Diagnostic rapide des dermatoses de contact.

En pratique

  • risktrainer
    risktrainer

    Risktrainer pour les esthéticiens

    Deux organisations professionnelles pour esthéticiens, à savoir la "Beroepsvereniging voor Bio-esthetiek en Kosmetologie" (BESKO) et l’Union nationale des esthéticien(ne)s de Belgique (UNEB) ont publié le risktrainer...
  • Seveso ongevallen
    Seveso ongevallen
    Accidents du travail

    Leçons tirées de deux accidents qui se sont produits dans des entreprises Seveso

    La Division du contrôle des risques chimiques de l’Inspection du travail "Direction générale Contrôle du bien-être au travail" a publié deux nouvelles notes dans la série "Leçons tirées d'accidents" décrivant des incidents survenus dans des entreprises Seveso belges...
  • osh_001547_1.jpg
    OIRA coiffeur
    OIRA / Analyse des risques
    Coiffure

    Nouvel outil OIRA pour les coiffeurs

    Dans le but de soutenir les coiffeurs et les coiffeuses dans l’analyse et la prévention des risques liés à leur métier, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a développé un outil gratuit et à disposition de tous pour une analyse des risques interactive en ligne (OIRA...
  • 2019-06-03_16_58_38-toworksafe.jpg_1000x553.png
    toworksafe
    Lieux de travail

    L’outil d’instruction “ToWorkSafe” pour la sécurité des travailleurs allophones

    IDEWE a développé le Safety Instruction Game “ToWorkSafe” pour permettre aux nouveaux collaborateurs à démarrer leurs activités dans leur nouvelle organisation en toute sécurité, malgré l’éventuelle barrière de la langue. Cet outil numérique fait partie intégrante d’un package visuel, élaboré à la...
  • napo golden
    napo golden
    Accidents du travail

    Napo présente les 7 règles d’or pour un travail sain et sans accidents

    Napo et ses collègues apparaissent dans 7 courtes vidéos d’animation qui sensibilisent de façon ludique à chacune de ces règles. Les règles commencent par l’objectif prioritaire qu’est l’engagement des dirigeants, puis abordent les priorités suivantes, pour aboutir enfin à l’amélioration des...

Actualités et évènements

  • Hesamag
    Hesamag
    30.08.2019

    Sur le blog: les conditions de travail derrière les barreaux

    L'Institut syndical européen, ETUI, a consacré l’édition 19 de son magazine HesaMag au thème des conditions de travail derrière les barreaux. Le...
  • ILO 100
    ILO 100
    29.08.2019

    Sur le blog: 100 ans de l’OIT

    La commémoration des 100 ans de l’Organisation internationale du travail (OIT) n’est pas passée inaperçue, que ce soit au niveau mondial ou en...
  • IPAF street smart campaign
    IPAF street smart campaign
    27.08.2019

    Sur le blog: campagnes de l'IPAF

    La Fédération internationale des matériels d'accès en hauteur (IPAF) a pour objectif d'encourager l'usage sûr des matériels d'...