Les accidents du travail sont systématiquement sous-déclarés, selon Eurogip

19.01.2024
Eurogip a publié les estimations actualisées (2019-2021) d’une nouvelle analyse du phénomène de sous-déclaration des accidents du travail (AT) ayant entraîné plus de trois jours d’arrêt de travail en Europe. Les résultats confirment des niveaux de déclaration très hétérogènes selon les pays (de moins de 10 % à près de 100 %).

En effet, de fortes disparités dans les taux d’incidence (nombre d’AT pour 100 000 travailleurs) conduisent à s’interroger sur un phénomène de sous-déclaration. Par exemple en 2019 pour les AT non mortels, ils étaient compris entre 62 et 3 425.

Pour cette analyse, Eurogip a comparé les Statistiques européennes accidents du travail (SEAT) et les données de l’Enquête sur les forces de travail de l’Union européenne (EFT-UE) publiées par Eurostat, la Direction Générale statistique de la Commission.

Le rapport complet et plus d'informations, y compris sur les méthodes statistiques utilisées, sont disponibles sur le site web d'Eurogip: Des niveaux de déclaration des AT très hétérogènes en Europe.