Le CNAC et Co-Prev ensemble pour la sécurité et la santé dans la construction

L’institut de prévention de la construction NAVB-CNAC Constructiv, en bref le CNAC, et l’association des Services externes pour la prévention et la protection au travail Co-Prev vont collaborer pour la promotion de la situation de sécurité et de santé des travailleurs dans les entreprises de construction, en particulier dans les petites entreprises de construction. Ils organiseront ensemble des projets dans le secteur de la construction et c’est pourquoi ils ont officiellement signé un accord de collaboration le 15 novembre 2011.

Première réunion

Dans le cadre de cette collaboration, pratiquement tous les conseillers du CNAC et les représentants des services externes (SEPPT) se sont assis ensemble autour de la table le 29 février 2012. Les deux organisations estimaient en effet que lors du lancement de la collaboration, il était avant tout nécessaire d’apprendre à mieux connaître le fonctionnement de chacun et de se présenter aux autres.

Le CNAC a donné quelques statistiques globales du secteur au sein de la commission paritaire de la construction et expliqué la stratégie du thème et du groupe cible. Un responsable régional du CNAC a également montré quelques photos de nombreuses situations rencontrées qui ont été expliquées par les conseillers au CNAC.

Les représentants des SEPPT ont expliqué les tâches de la division gestion des risques et de la division surveillance médicale. Ils ont également évoqué les actions coupoles, des consensus et guidelines Co-Prev et des groupes de travail au sein de Co-Prev.

Différents points de vue

Les conseillers au CNAC sont présents sur les chantiers et donnent des avis de construction très spécifiques, tandis que les conseillers en prévention et les médecins du travail des SEPPT sont principalement présents au siège des entreprises de construction en raison de l’ensemble des tâches obligatoires qui leur est imposé par la loi sur le bien-être et ses arrêtés d’exécution.

Ces différences montrent clairement que pour les deux partenaires il doit certainement être possible de mettre sur pied, à partir de cette complémentarité, différents projets et de se pencher sur différents thèmes. Nous pensons à des thèmes actuels comme l’ ‘active ageing’ et le ‘disability management’. Les deux parties peuvent jouer ici un rôle considérable. L’objectif est d’agir ensemble pour plus de sécurité, de santé et de bien-être dans le secteur de la construction.

Plus d’information