Poussières de bois, granulés de bois et autre biomasse en tant que vecteur énergétique: guides pour une conception de projet sûr

De plus en plus, la biomasse est utilisée comme pourvoyeur d’énergie tant dans un contexte privé que dans l’industrie. Ce qui ne va pas sans certains risques, tels que des incendies ou des explosions.

Le 7 septembre 2016, un incendie s’est déclaré dans un entrepôt de stockage de poussières de bois à Koekelare. Maîtriser un tel incendie peut durer des jours. Pour s’en rendre compte, il suffit d’en lire le récit dans “Het Laatste Nieuws”, en néerlandais: 30 miljoen kilogram houtstof vat vuur in Koekelare.

La veille, un incendie s’est déclaré dans un silo d’une menuiserie à Oostkamp. Un article y a été consacré dans “Het Nieuwsblad”, en néerlandais: Brandweer blust vier uren aan silobrand.

Dans d’autres secteurs également, tels que les déchets et le recyclage, l’alimentation, l’agriculture et d’autres secteurs, des incendies et des explosions peuvent se produire.

Différentes organisations internationales ont publié des guides et des directives afin de maîtriser les risques liés à la biomasse en générale.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs de ces guides, ainsi que des cas d’incidents et autres risques liés à ces matériaux. La campagne menée par la Direction générale du Contrôle du bien-être au travail (DG CBE) dans le secteur de l’alimentation animale en 2009 y est également mentionnée.

Guides d’organisations internationales

Différentes organisations internationales ont publié des guides en rapport avec la biomasse. Ces guides décrivent la totalité du processus, de l'approvisionnement à la transformation et sont disponibles en anglais sur le site de ces organisations:

Incendies et explosions de poussières

La biomasse sous toutes ses formes, comme la poussière de bois, peut donner lieu à des incendies et des explosions de poussières. Ces accidents peuvent survenir dans différents secteurs.

Différents incidents ont déjà été relatés ci-dessus.

Des incendies peuvent aussi se produire dans les entreprises de déchets et recyclage qui importent du bois. Dans ce cadre, la Fédération des Entreprises de Gestion de l'Environnement (FEGE) et la "Confédération Belge de la Récupération" (COBEREC) ont organisé, les 9 et 16 juin 2016, une journée d’étude afin de sensibiliser leurs membres à l’égard de cette problématique. Les présentations sont disponibles sur le site de la FEGE: Séance d'info Incendies: 9 juin (NL) et 16 juin (FR) - Présentations disponible.

Des incendies et des explosions de poussières peuvent aussi survenir dans les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation. La biomasse qui y est utilisée n’est pas uniquement un vecteur énergétique à brûler, mais est également une matière première ou un produit fini. Il y a deux mois, un incendie s’est déclaré dans un silo d’une entreprise de lait en poudre; “Het Nieuwsblad” a relaté cet indicent, en néerlandais: Brand in hoogste silo van melkpoederbedrijf Limelco.

La survenance d’incendies de silos est très difficile à détecter et maîtriser. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans ces documents:

Lors du congrès des pompiers de 2014, l’officier pompier Koen Desmet a donné, en néerlandais, une présentation sur les incendies de silos: Silobranden, verrassender dan je denkt … (PDF, 6,85 MB). En 2006, il a rédigé un mémoire sur ce sujet, en néerlandais: Silobrandbestrijding (PDF, 4,00 MB).

On peut également tirer des leçons sur les explosions de poussières du “Process Safety Beacon” de l’association “Safety and Chemical Engineering Education” (SAChE). Ces pages (effectuez la recherche sur l’expression “dust explosion”) sont disponibles en plusieurs langues sur le site du SAChE: Process Safety Messages for Manufacturing Personnel.

Aussi sur le site de l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et de maladies professionnelles (INRS) il y a un thème consacré aux incendies et explosions: Incendie et explosion dans les ateliers du bois.

Autres risques

Outre les incendies et les explosions, le matériel organique présente aussi des risques d’intoxication. Deux exemples à ce propos sur le blog de ce site BeSWIC:

Les poussières de bois peuvent également donner lieu à des risques de santé et des maladies professionnelles. La campagne du Fonds des maladies professionnelles (FMP) à destinations des travailleurs du secteur du bois en est un exemple. Cet article sur ce blog du site BeSWIC vous donne davantage d’informations à ce sujet: Dépistage précoce du cancer du nez chez les anciens travailleurs du bois.

Le déchargement de camions-citernes vers des silos peut également présenter des risques, connus dans la littérature sous le nom de “tipping risks”. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet, en anglais, dans cette publication de l’European Chemical Industry Council (CEFIC) et de l’European Chemical Transport Association (ECTA): Best Practice Guidelines for Safe tipping of Silo trucks/ Trailers: Silo Containers and bag-in-box containers (PDF, 1,58 MB).

Campagnes

L’industrie belge des aliments composés est un maillon indispensable de la chaîne alimentaire. Dans ce secteur, quelques accidents du travail mortels sont à déplorer ces dernières années.

Pour cette raison la Direction régionale Contrôle du bien-être au travail de la Flandre occidentale a organisé une campagne en 2009 afin de visiter autant d’entreprises de fourrage que possible. L'intention de la campagne était de mesurer la situation sur le terrain et, en plus, de sensibiliser les employeurs du secteur aux éventuels manquements. Entre le 15 mars et le 15 juillet 2009, 30 entreprises au total ont été visitées dont 18 producteurs de fourrage et 12 entreprises de secteurs apparentés.

Les précédentes visites d’inspection et les données des accidents du travail graves et mortels ont fait ressortir 6 problèmes qui reviennent régulièrement. Les inspecteurs ont également mis l’accent sur 6 thèmes pendant leurs visites:

  1. la conformité des installations d’affouragement aux exigences minimales de sécurité;
  2. la procédure travailler avec des tiers;
  3. le document relatif à la protection contre les explosions;
  4. la procédure d’arrêt et d’autorisation;
  5. la procédure travailler en espaces confinés;
  6. les risques de chute.

Ces six points, les aspects spécifiques de la santé, les résultats de la campagne et les mesures de prévention qui en découlent, sont explicités dans le mémoire en néerlandais de Pieter Bolle (Contrôle du bien-être au travail Flandre occidentale): Welzijn van werknemers in de veevoedersector (PDF) (Bien-être des travailleurs dans le secteur des aliments composés pour animaux).

Un résumé en néerlandais de ce mémoire se focalise sur deux risques spécifiques dans le secteur des aliments composés pour animaux, à savoir le risque de chute et le nettoyage des silos: Welzijn van werknemers in de veevoedersector (PDF) (Bien-être des travailleurs dans le secteur des aliments composés pour animaux).

La campagne a été l’occasion d’une étroite collaboration avec l'Association professionnelle des fabricants d'aliments (APFACA). Le site de l’APFACA comporte une rubrique “Sécurité au travail”. Vous y trouverez leur guide sur la sécurité du travail pour le secteur des aliments composés pour animaux. Ce site dispose également d’un outil de calcul en ligne afin de maîtriser le risque d’explosions de poussières: Manuel Explosion de poussières.

Plus d’informations