Examens médicaux

Quels examens médicaux le médecin du travail réalise-t-il ?

Le médecin du travail peut réaliser différents types d'évaluations de santé (ou examens médicaux).

 

Évaluations de santé

Objectifs

Evaluation de santé préalable

Évaluation de l'aptitude du candidat-travailleur pour la fonction à pourvoir. Attention, les médecins du travail ne participent pas à la sélection. L'évaluation de santé préalable est la dernière étape dans la procédure de recrutement.

Evaluation de santé périodique

Évaluation de l'état de santé en fonction des risques.
Informer le travailleur sur son état de santé, sur les risques qu'implique son poste de travail et sur les mesures préventives à prendre.                                             
Dépistage de maladies professionnelles ou d'affections liées au travail

Examen lors de la reprise du travail

Vérifier si le travailleur est toujours apte à la fonction qu'il exerçait auparavant. C'est possible dès 4 semaines d'incapacité de travail ou plus tôt (par exemple lorsque le médecin traitant donne une recommandation sur un travail adapté). Un examen lors de la reprise du travail peut avoir lieu au plus tôt le jour de la reprise du travail et au plus tard 10 jours ouvrables après la reprise du travail.

Visite de pré-reprise du travail

Faire savoir à l'employeur quelles adaptations il peut apporter au poste de travail, afin que le travailleur puisse reprendre facilement le travail dans des conditions adaptées. L'avantage est que le travail adapté et les modifications organisationnelles peuvent être discutés préalablement avec l'employeur. Une visite de pré-reprise du travail est uniquement possible tant que le travailleur est en service et à la demande de ce dernier. Le médecin traitant et le médecin-conseil peuvent également demander une visite de pré-reprise du travail moyennant l'accord du travailleur

Surveillance de la santé prolongée

Suivi des risques et de leurs effets après l'arrêt de l'exposition. Par exemple, après des années d'exposition à la poussière de bois chez les menuisiers ou à la suite d'une exposition documentée à l'amiante par le passé.

Consultation spontanée

Examiner les plaintes qui, selon le travailleur ou le médecin traitant, seraient en rapport avec le travail et éventuellement examiner le poste de travail.

Le cas échéant, le conseiller en prévention - médecin du travail peut formuler les propositions nécessaires afin d'améliorer les conditions de travail ou noter une décision sur le formulaire d'évaluation de santé.

L'évaluation de réintégration d'un travailleur qui ne peut temporairement ou définitivement plus effectuer le travail convenu, en vue de son occupation dans un travail adapté ou un autre travail

Le conseiller en prévention-médecin du travail entame un trajet de réintégration:

  • à la demande du travailleur en incapacité de travail (ou à la demande de son médecin traitant);
  • ou à la demande du médecin-conseil de la mutualité;
  • ou à celle de l'employeur.

Sur la base de l'évaluation du médecin du travail et des recommandations pour un travail adapté ou un autre travail, l'employeur établira, si possible, un plan de réintégration en concertation avec le médecin du travail, le travailleur et, éventuellement, d'autres parties concernées. Enfin, le travailleur doit marquer son accord sur le plan de réintégration.

Tant le moment auquel les différentes parties peuvent prendre l'initiative pour démarrer un trajet de réintégration que les différentes étapes de ce trajet de réintégration sont liés à des délais stricts (voir Code sur le bien-être au travail, articles I.4-72 à I.4-81).

Une inaptitude définitive pour le travail convenu sans recommandation pour un travail adapté ou un autre travail, ainsi qu'à un refus du plan de réintégration par le travailleur ou un rapport motivé de l'employeur car il n'est pas en mesure d'établir un plan de réintégration, peut conduire à un cas de force majeure médicale. 

Examen médical à la demande de l'employeur

Examen médical à la demande du médecin du travail

En cas de doute quant à l'aptitude médicale, l'employeur peut demander un examen intermédiaire auprès du médecin du travail, lequel a généralement lieu en fonction des tâches du travailleur critiques en matière de sécurité.

Plus d’informations

  • Plus d’informations sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans la rubrique Guide de A à Z > Surveillance de santé
  • Plus d’informations à ce sujet et les textes réglementaires sont disponibles sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, dans la rubrique Thèmes > Bien-être au travail > La surveillance de la santé des travailleurs

En pratique

  • Guide
    Guide
    COVID-19

    Version adaptée du guide générique pour lutter contre la propagation du COVID 19 au travail

    Le guide générique comprend des principes et des mesures nécessaires pour permettre aux entreprises de travailler en sécurité en limitant au maximum les contaminations au travail.
  • coronavirus
    coronavirus
    Agents biologiques / Analyse des risques

    Coronavirus : checklist prévention sur le lieu de travail

    La possibilité d’infection par le coronavirus sur le lieu de travail constitue un risque professionnel contre lequel l’employeur doit protéger ses travailleurs. Pour évaluer ce risque, le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi) a élaboré une liste d’autocontrôle.
  • Exigences de base (lieux de travail) / COVID-19

    Ventilation et qualité de l’air intérieur dans le cadre du COVID-19

    La Task Force "Ventilation" du Commissariat Corona a élaboré des recommandations pour la ventilation et la qualité de l’air intérieur ainsi qu’un document sur le choix et l’utilisation de capteurs de CO2 dans le cadre du COVID-19...
  • Analyse des risques

    Risques sur le lieu de travail ? Travaillez facilement ensemble sur la sécurité avec l'application Pharius RiskReporter

    Il est bien sûr important que tout le monde s’implique pour garantir un maximum de sécurité sur le lieu de travail. Mais comment faire pour que tout le monde s'implique dans le signalement de ces risques ? Correct, en rendant le signalement des risques aussi simple que possible et en le...
  • Ergonomie / Troubles musculosquelettiques (TMS)

    L’ergonomie participative: comment peut-elle prévenir les TMS ?

    Un nouveau document de réflexion de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) étudie les avantages du recours à l’ergonomie participative (EP) – qui implique les travailleurs dans la planification et le contrôle des activités professionnelles – pour lutter contre les...

Actualités et évènements

  • Award
    Award
    12.11.2020

    Les candidatures sont ouvertes pour les prix des bonnes pratiques “Lieux de travail sains"

    Dans le cadre des prix des bonnes pratiques 2020-2022, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) cherche à identifier des...
  • 11.05.2021

    Sur le blog: les programmes de retour au travail aident les travailleurs souffrant de TMS chroniques à rester actifs et en bonne santé

    Des programmes efficaces de réadaptation et de retour au travail sont bénéfiques pour les entreprises et pour les travailleurs souffrant de troubles...
  • 06.05.2021

    Risques émergents et défis dans le secteur agricole et forestier

    Une nouvelle note d’orientation de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) identifie les risques dominants et...