Safer Works, le programme de sécurité d'Infrabel

Le programme Safer Works ou Safer-W d'Infrabel compte une dizaine de projets visant à améliorer la sécurité des collaborateurs travaillant sur les voies. Il s'agit d'un programme pour plusieurs directions d'Infrabel en vue de déterminer les risques en matière de sécurité et, de cette manière, d'anticiper les incidents de sécurité lors de travaux dans les voies. Entre-temps, plusieurs solutions en matière de sécurité ont été mises en œuvre.

Le présent article donne davantage d'informations au sujet de 2 projets de Safer-W, Infralert et "Mobile Balise Stop" (MBS), cite plusieurs leçons tirées d'accidents dans les voies de chemin de fer et fait référence à d'autres articles de BeSWIC concernant la sécurité ferroviaire. 

Infralert et "Mobile Balise Stop"

Au moment de l'accident de train de Morlanwelz en 2017, il n'existait qu'un seul dispositif portable pour sécuriser les collaborateurs qui travaillaient dans les voies: le système ATW-Tx ("Automatic train warning"). Cet appareil est connecté au système de gestion du trafic numérique dans le poste de signalisation et il avertit les équipes techniques quand un train arrive. Le terrain d'action d'ATW-Tx est toutefois limité et le dispositif ne peut être utilisé qu'aux aiguillages situés à l’entrée et à la sortie d’une gare. C'est la raison pour laquelle, après l'accident de Morlanwelz, on a continué à travailler à des systèmes qui veillent en toutes circonstances à la sécurité des collaborateurs travaillant dans les voies et qui sont simples et rapides à utiliser.

Le premier nouveau système s'appelle Infralert. Ce système est une première mondiale et a été réalisé sur mesure pour Infrabel par l'entreprise anversoise spécialisée dans les technologies de sécurité, Rombit. Il alerte les ouvriers dans les voies à l'aide d'un signal (vibration et signal visuel) à un bracelet quand un train s'approche d'un chantier (voie continue entre deux gares). Le déploiement du système complet est prévu à partir d'avril 2024.

Le deuxième nouveau système s'appelle MBS ("Mobile Balise Stop"). Ce système est une première européenne et a été développé en collaboration avec Alstom, Zöllner Signal et Infrabel. Une balise MBS (appareil placé dans les voies) est un dispositif mobile qui protège une zone de chantier en tenant compte de la distance de freinage des trains. Lorsqu'elle est active, la balise provoque le freinage d'urgence d'un train quand celui-ci passe à sa verticale. Le système sera utilisable pour tous les types de trains dès fin 2025. Les premiers dispositifs MBS seront livrés sur le terrain à partir d'avril 2024.

Les publications suivantes ont abordé le sujet:

On peut également retrouver les instructions de travail suivantes au sujet de cet "Automatic Track Warning Systems" (ATWS) sur le site d'Infrabel: Automatic Track Warning System (ATWS) – Dispositif d’annonce Automatique des Circulations pour la protection des chantiers sans empiètement prévu (PDF, 2,46 Mo).

Ces systèmes d'alerte sont abordés dans Topic 49: Track Worker Safety (PDF, 7,13 Mo) sur le site de l' ‘Institution of Railway Signal engineers’ (en anglais).

Le programme Safer-W a été présenté le 16 novembre 2022 par Leslie Steen, program manager Safer-W, pendant le webinaire “UIC safety at work: protecting rail workers from trains”. La présentation est disponible en anglais sur le site de l’Union internationale des chemins de fer (UIC): Digitalization and railway safety Rethinking worksite protection under ERTMS (PDF, 1,43 Mo). D'autres présentations et l'enregistrement peuvent être obtenus via le site de l’UIC: Safety at Work Webinar - Protecting rail workers from trains. L'UIC aborde aussi sur son site le thème distinct UIC safety platform.

En outre, le programme Safer-W a été mentionné dans l'entrevue suivante avec l'administrateur délégué d'Infrabel, Benoit Gilson, pour la revue "Entreprise générale & gros œuvre" de juin 2022, qui est disponible sur le site web de la Fédération des Entrepreneurs Généraux de la Construction (FEGC): Plus que jamais, le rail continue à offrir de belles opportunités aux entrepreneurs (PDF, 295 Ko).

Consultez également les 2 documents suivants sur la communication, contenant des photos, sur le site d'Infrabel:

Enquêtes sur les accidents

Le rapport d'enquête sur l'accident mortel survenu le 27 novembre 2017 à Morlanwelz après l'échappement d'une automotrice avariée remorquée et les leçons qui en ont été tirées peuvent être consultés sur le site de l'Organisme enquête accidents incidents ferroviaires (OEAIF): Heurt de personnel d'Infrabel / Collision avec un train SNCB à Bracquegnies suite à l'échappement d'une automotrice avariée remorquée.

Il y a encore d'autres exemples, comme l'électrocution mortelle le 10 juillet 2023 d'un élagueur travaillant à proximité des voies à Quévy. Une enquête a entre-temps été entamée par l'OEAIF. Pour de plus amples informations, consultez le site de l'OEAIF: Fiche enquête: Décès par électrocution d’un élagueur privé.

La végétation peut avoir une influence néfaste aux alentours des voies ferrées, mais aussi à proximité des lignes électriques aériennes. Dans ce cadre, lisez le Code français de bonnes pratiques:

Un vademecum sur le sujet est par ailleurs disponible sur le site d'Elia: Vademecum Bonnes pratiques pour propriétaires et gestionnaires

En outre, la propagation des flammes peut se produire lorsque des nacelles élévatrices se trouvent à proximité de lignes à haute tension. Lisez les articles suivants à ce sujet sur le site de l'‘International Powered Access Federation’ (IPAF):

Ces risques étaient également abordés dans l'article BeSWIC suivant: Ne vous approchez pas trop des lignes à haute tension.

Règlement sur les machines

Section 3.5.4 dans l'annexe III du nouveau règlement sur les machines (UE) 2023/1230 ("Risques de contact avec des lignes électriques aériennes sous tension") contient les deux dispositions suivantes:

  • En fonction de leur hauteur, les machines ou produits connexes mobiles sont, le cas échéant, conçus, construits et équipés de manière à prévenir le risque de contact avec une ligne électrique aérienne sous tension ou le risque de créer un arc électrique entre n’importe quelle partie de la machine ou un opérateur conduisant la machine et une ligne électrique aérienne sous tension.
  • Lorsque le risque de contact avec une ligne électrique aérienne sous tension ne peut être totalement évité pour les personnes qui font fonctionner une machine, les machines ou produits connexes mobiles sont conçus, construits et équipés de manière à prévenir tous les dangers de nature électrique.

L'OEAIF et d'autres organes d'enquêtes sur les transports ont d'ailleurs été mentionnés dans l'article suivant sur ce site BeSWIC: Enquête d’accidents riches d’enseignements dans le secteur des transports.

Autres articles pertinents sur BeSWIC

Les articles BeSWIC suivants portent sur la sécurité autour des voies et sur les accidents:

Enfin, il existe également plusieurs affiches Max de l'Union des Entrepreneurs de Travaux Ferroviaires (UETF).