Structures et organisations

Les structures de prévention sont mises en place dans l’entreprise ou l’institution afin d’aider l’employeur à développer et  à appliquer sa politique du bien-être.  En effet, tout employeur doit obligatoirement disposer d’un service interne pour la prévention et la protection au travail (SIPP), composé de minimum un conseiller en prévention. En complément, l’employeur s’affilie à un service externe pour la prévention et la protection au travail (SEPP) auquel il fera appel si le SIPP ne parvient pas à remplir l’entièreté de ses missions.

Un service interne commun à plusieurs employeurs peut, exceptionnellement, être mis en place.

De plus, un comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) doit être institué dans les entreprises d’au moins 50 travailleurs.

Enfin, dans certains cas, les employeurs doivent faire appel à un laboratoire agréé ou à un service externe pour les contrôles techniques (SECT) afin d’effectuer des mesures ou des contrôles spécifiques (substances dans l’atmosphère du lieu de travail, des produits ou agents physiques présents sur le lieu de travail).

En pratique

  • Guide
    Guide
    COVID-19

    Version adaptée du guide générique pour lutter contre la propagation du COVID-19 au travail

    Le guide générique comprend des principes et des mesures nécessaires pour permettre aux entreprises de travailler en sécurité en limitant au maximum les contaminations au travail. Les partenaires sociaux du Conseil Supérieur pour la Prévention et la Protection au travail ont, le 30 octobre 2020,...
  • coronavirus
    coronavirus
    Agents biologiques / Analyse des risques

    Coronavirus : checklist prévention sur le lieu de travail

    La possibilité d’infection par le coronavirus sur le lieu de travail constitue un risque professionnel contre lequel l’employeur doit protéger ses travailleurs. Pour évaluer ce risque, le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi) a élaboré une liste d’autocontrôle.
  • oira covid
    oira covid
    COVID-19 / OIRA

    Le nouvel outil OiRA aide à la gestion des risques liés au COVID-19

    Comme dans des conditions de travail normales, en période de COVID-19, l'identification et l'évaluation des risques dans l'environnement de travail tant physique que psychosocial est le point de départ de la gestion de la sécurité et de la santé au travail (bien-être au travail). Les...
  • vvibamti
    vvibamti
    Conseiller en prévention

    Instruction de travail de l’AMTI pour le suivi des contacts

    L’AMTI, l’Association des Médecins du Travail Internes, a rédigé une instruction de travail pour l’évaluation du risque et le suivi des contacts des travailleurs positifs au COVID-19, afin d’aider les entreprises à gérer efficacement les cas positifs de COVID-19 pour prévenir la propagation du...
  • napo
    napo
    Troubles musculosquelettiques (TMS)

    TMS: ressources pour les discussions de groupe sur le lieu de travail

    Deux dossiers de support pour appréhender la problématique des troubles musculosquelettiques (TMS) sur le lieu de travail sont maintenant disponibles dans de nombreuses langues, ils peuvent être utilisés ensemble.

Actualités et évènements

  • boerderij
    boerderij
    18.11.2020

    Assurer la sécurité à la ferme: réduire le risque de TMS chez les travailleurs agricoles

    L’agriculture est un secteur qui présente l’un des taux les plus élevés de troubles musculosquelettiques (TMS), car elle implique traditionnellement...
  • EU
    EU
    17.11.2020

    Donnez votre feed-back sur la feuille de route de la Commission européenne

    La Commission européenne va présenter un nouveau cadre stratégique 2021-2027 de l’Union européenne (UE) en matière de santé et de sécurité au travail...
  • social rights
    social rights
    16.11.2020

    Donnez votre avis sur le rôle de SST dans le socle européen des droits sociaux

    Ayez voix au chapitre en ce qui concerne le renforcement de l’Europe sociale et saisissez l’occasion d’exprimer votre avis sur le rôle que devraient...