Structures et organisations

Les structures de prévention sont mises en place dans l’entreprise ou l’institution afin d’aider l’employeur à développer et  à appliquer sa politique du bien-être.  En effet, tout employeur doit obligatoirement disposer d’un service interne pour la prévention et la protection au travail (SIPP), composé de minimum un conseiller en prévention. En complément, l’employeur s’affilie à un service externe pour la prévention et la protection au travail (SEPP) auquel il fera appel si le SIPP ne parvient pas à remplir l’entièreté de ses missions.

Un service interne commun à plusieurs employeurs peut, exceptionnellement, être mis en place.

De plus, un comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) doit être institué dans les entreprises d’au moins 50 travailleurs.

Enfin, dans certains cas, les employeurs doivent faire appel à un laboratoire agréé ou à un service externe pour les contrôles techniques (SECT) afin d’effectuer des mesures ou des contrôles spécifiques (substances dans l’atmosphère du lieu de travail, des produits ou agents physiques présents sur le lieu de travail).

En pratique

  • Guide
    Guide
    COVID-19

    Version adaptée du guide générique pour lutter contre la propagation du COVID 19 au travail

    Le guide générique comprend des principes et des mesures nécessaires pour permettre aux entreprises de travailler en sécurité en limitant au maximum les contaminations au travail.
  • coronavirus
    coronavirus
    Agents biologiques / Analyse des risques

    Coronavirus : checklist prévention sur le lieu de travail

    La possibilité d’infection par le coronavirus sur le lieu de travail constitue un risque professionnel contre lequel l’employeur doit protéger ses travailleurs. Pour évaluer ce risque, le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale (SPF Emploi) a élaboré une liste d’autocontrôle.
  • Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Cou, épaules, bras et jambes: travail assis et exercices d'étirement

    La position assise pendant un certain temps au cours de la journée de travail constitue un facteur de risque de développement ou d'aggravation des troubles musculosquelettiques (TMS). En bougeant davantage, les travailleurs peuvent transformer les conseils de meilleures pratiques en une...
  • Troubles musculosquelettiques (TMS) / PME

    Lancement du tout nouveau module "Prévenir les TMS" sur Preventiondestms.be

    Le site de sensibilisation et de prévention sur les troubles musculosquelettiques (TMS) s'est enrichi d'un tout nouveau module "Prévenir les TMS"...
  • Télétravail / Troubles musculosquelettiques (TMS)

    Pour un télétravail sûr et sain

    Même si les travailleurs retournent à présent plus fréquemment au bureau, le télétravail semble prendre une place de plus en plus importante dans la vie professionnelle. Il est probable que les travailleurs continueront à travailler à domicile plus souvent à l'avenir, certains même à temps...

Actualités et évènements

  • 20.01.2022

    Sur le blog: charte pour l’amélioration de l’accueil des chauffeurs sur les sites de livraison et autres initiatives

    La Global Shippers Alliance (GSA), l’Union internationale des transports routiers (IRU) et la Fédération internationale des ouvriers du transport (...
  • 19.01.2022

    Sur le blog: comment réduire le risque de TMS pour les travailleurs LGBTI

    Les travailleurs lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres ou intersexués (LGBTI) sont plus susceptibles d'être confrontés à divers facteurs de...
  • 18.01.2022

    Appel à projets sectoriels sur la prévention des risques psychosociaux au travail

    Le plan d'action fédéral "Résilience mentale et prévention du stress au travail" montre clairement que la pression mentale sur de...